Gemma Bovery

    |  2 |
    J'aime:
    EMMA BOVARY DES TEMPS MODERNES - La réalisatrice de Coco avant Chanel nous offre une comédie sentimentale originale qui raconte l'histoire de Martin, installé en Normandie, qui rencontre Gemma et Charlie Bovery, un couple qui ressemble à celui de la littérature de Flaubert. S'ensuit une histoire de conquête ... Ce film tendre et pétillant est adapté du roman graphique de Posy Simmonds.
    Affiche du film Gemma Bovery
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Gemma Bovery

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.4 pour 32 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 39min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Gemma Bovery : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Un village presque parfait
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Vache
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Radiostars
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mission Pays Basque
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mais y va où le monde?
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Camping à la ferme
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Gemma Bovery: ADN

    Emotions : Emouvant
    Top Films:
    Thématiques Campagne/monde rural

    Synopsis du film Gemma Bovery

    Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d'un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d'imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu'un couple d'Anglais, aux noms étrangement familiers, viennent s'installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s'appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l'occasion est trop belle de pétrir - outre sa farine quotidienne - le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n'a pas lu ses classiques, et entend bien vivre sa propre vie...

    Photos du film Gemma Bovery

    Ajouter une photo du film Gemma Bovery

    Critiques Blog du film Gemma Bovery

    LInfoToutCourt
    Le 17/09/2014
    0 critique
    Arterton / Luchini revisitant Flaubert. Sur le papier Gemma Bovery promet de belles choses mais le scénario s'égare et les étincelles ressemblent plus à des pétards mouillés. L'écrivain se retourne dans sa tombe.

    Site web:  http://linfotoutcourt.com/gemmal-bovery/

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Gemma Bovery
    11869 Vues
    Gemma Bovery : Teaser (VF)
    Bande-annonce VF
    1307 Vues

    Listes avec le film Gemma Bovery

    Ajouter une liste au film Gemma Bovery
    Au moment où les beaux jours commencent à revenir il est clair que l'exode annuel de nos grandes villes va bientôt débuter. Où vont tous ces Parisiens, ces Lyonnais ou bien ces Marseillais? A la...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Gemma Bovery
    tinalakiller
    Le 08/07/2015
    0 critique
    Anne Fontaine adapte le roman graphique Gemma Bovery de Posy Simmonds, auteure de Tamara Drewe (adapté par Stephen Frears et avec, dans le rôle-titre, une certaine Gemma Artenton). Comme le suggère le titre, Simmonds a revisité le roman de Gustave Flaubert, Madame Bovary, en jouant avec l’effet de mise en abyme : en effet, Martin, le personnage principal, prend conscience que sa voisine est un double d’Emma Bovary. Le film s’intitule Gemma Bovery mais pourtant c’est bien Martin qui est réellement au centre de l’histoire car c’est lui qui remarque cette forte intertextualité et en joue. Il est fasciné par ce double littéraire. Tout d’abord observateur, il devient petit à petit un marionnettiste, un auteur qui réécrit l’histoire (afin que Gemma n’ait justement pas le même destin qu’Emma Bovary), presque lui-même un double de Flaubert. Martin pourrait même être un Emma Bovary en masculin (n’oublions pas la célèbre phrase que Flaubert aurait prononcée : « Madame Bovary, c’est moi« ). C’est ce lien entre le cinéma et la littérature qui fait le charme de ce long-métrage. Grâce à ce parallèle, Anne Fontaine signe un film amusant, frais, divertissant, drôle et mélancolique à la fois. Il n’y a pas besoin d’avoir lu le roman de Flaubert pour comprendre et apprécier ce film car les parallèles entre le texte et le film sont établis de manière assez ludiques, sans que cela soit lourd.
    La réalisatrice offre quelques scènes particulièrement savoureuses, voire même hilarantes : je pense par exemple à celles avec Martin qui s’énerve contre la mort aux rats, celle de l’abeille (drôle et sensuelle à la fois) et évidemment la dernière scène sont hilarantes) ou encore la toute dernière scène. Il y a également des répliques très bien trouvées (notamment celle de Martin à son fils : « Je préférerais que tu te drogues plutôt que d’entendre des conneries pareilles« ). Cependant, même si la réalisation reste tout de même correcte, j’ai un peu regretté qu’elle ne soit pas à la hauteur de l’ambition du sujet. Même si on ne boude pas son plaisir, j’ai trouvé qu’elle manquait légèrement de piquant et dans la seconde partie, il me semble qu’il y a quelques petits problèmes de rythme. Le casting est un des atouts de ce film. Fabrice Luchini est encore une fois énorme, les fans de l’acteur seront comblés. De plus, je ne vois que lui pour interpréter le rôle principal, lui qui aime tant la littérature et les femmes ! Gemma Artenton est également excellente dans le rôle d’Emma Bovary bis, et je l’ai même trouvée bien plus convaincante que dans Tamara Drewe. Dans les seconds rôles, j’ai également bien aimé Isabelle Candelier, très drôle dans le rôle de la femme dépassée de Martin ou encore Elsa Zylberstein, parfaite en bourgeoise énervante.

    Site web:  https://tinalakiller.wordpress.com/2014/10/03/gemma-bovery/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites