Critiques du film: La Reine des neiges
    La Reine des neiges
    Ajouter une critique au film
    La Reine des neiges
    valeric84
    Le 18/03/2014
    4 critiques
    lamagie de disney est imcomparable

    DLCH
    Le 25/12/2013
    169 critiques
    Alors c'est sûr que c'est joli, c'est sûr que c'est marrant mais, si l'on est pas trop accro aux chansons hystériques made in Disney Inc, on n'appréciera pas à sa juste valeur la nouvelle comédie musicale d'animation des-dits studios.

    En effet, ça chante, tout le temps, pour rien et surtout c'est complètement dans la perf ou la surenchère vocale à la Lara Fabian (comprendre : ça gueule).

    Et que dire du message ?...

    Suite auto-censurée sur :

    Site web:  http://dlch.over-blog.com/raiponce-le-reboot
    tinalakiller
    Le 13/01/2016
    381 critiques
    La Reine des Neiges version Disney a remporté un succès monstre. Qui ne connaît pas actuellement la chanson Let it go / Libérée, Délivrée jusqu’à en avoir été gavé ? Le film d’animation a remporté plus d’un milliard de dollars de recettes, ainsi que, pour ne citer que ces prix-là), les Oscars du meilleur film d’animation et de la meilleure chanson pour un film. J’avais regardé une première fois ce film quelques mois après sa sortie, histoire de ne pas me sentir totalement à l’écart de la société (si si !). Je l’avais bien aimé mais je n’avais pas totalement accroché, comme si tout ce buzz avait participé à une forme de déception. Mais durant ce mois de décembre (qui dit mois de décembre dit regarder des dessins animés dit aussi envie de glander et de manger du chocolat jusqu’en à crever), j’avais envie d’un film de Noël. Bon, La Reine des Neiges n’est pas forcément LE film de Noël (par rapport à un grand nombre que j’aurais pu voir ou revoir) mais il s’agissait d’un film d’animation (et j’avais vraiment envie d’en voir un ces derniers jours et de retrouver mon âme d’enfant !) et surtout la neige (que je ne verrai visiblement pas pour les fêtes) est en accord avec notre période hivernale ! Finalement, j’ai bien fait de le revoir car j’ai vraiment pu l’aimer à sa juste valeur selon moi ! Pour moi, cette adaptation du conte d’Andersen s’inscrit dans la lignée des meilleurs films que Disney a pu faire et qui ont marqué mon enfance tout en étant moderne. Le film met pourtant en place des intrigues qui rappellent tout ce qu’on a pu voir dans les autres Disney, je pense notamment au rôle du prince charmant. Mais on est loin de ces idées qui peuvent sembler actuellement totalement vieillottes et dépassées (bien que j’adore toujours les vieux Disney, ce qui peut sembler paradoxal), place maintenant à des messages plus contemporains (et toujours aussi universels), c’est-à-dire l’amour « fraternel » (je sais qu’il y a un autre terme pour désigner l’amour entre soeurs, mais il n’y a rien à faire, je ne m’habitue pas à utiliser ce mot en question) ainsi que l’émancipation féminine. Au-delà des « messages » assez sains, qui toucheront tous les publics, je suis évidemment raide dingue de l’animation. Le travail fourni par toute l’équipe est bluffant. On retrouve encore une fois tout ce qui m’a fait rêver enfant, c’est-à-dire une animation fluide, qui ressemble encore à ce qu’on pourrait dessiner sur du papier, et en même temps, la technologie actuelle permet de rendre les expressions et les mouvements des personnages plus précis et plus réalistes ou encore d’avoir l’impression d’assister à des scènes dignes des plus grandes musicales de Broadway (en plus de bénéficier d’une bande-originale vraiment géniale).
    Au-delà d’une animation époustouflante, évidemment tout un jeu technique bluffant ainsi qu’un joli travail autour des couleurs froides ou encore la présentation de magnifiques décors qui rendent ce film encore plus magique et merveilleux, j’ai énormément aimé les personnages (et maintenant on a trois tonnes de gamines qui s’appellent ou vont se prénommer Elsa et Anna) tous très attachants et avec leurs complexités. Il est évidemment plus facile de s’attacher à la vive, courageuse, aventurière mais néanmoins naïve rouquine Anna mais avec le temps j’aime beaucoup Elsa, certes froide au premier abord mais en réalité sincère dans ses différentes démarches, lucide selon les situations et surtout comment ne pas être sensible à sa transformation sur de nombreux points ? Au-delà de sa profondeur psychologique, vraiment bien travaillée (je dirais plus que celle d’Anna, si je devais faire un mini reproche à ce film), le travail d’animation (on parlera donc par conséquent de l’évolution visuelle du personnage) aide aussi quelque part à rendre ce personnage encore plus attachant. Le fait de voir Elsa plus libre dans ses mouvements avec ses cheveux détachés et les épaules dégagées peut être un petit détail mais pourtant rien que ça joue vraiment en sa faveur. Les seconds rôles sont également très réussis, que ce soit la brute (mais pas si brute que ça) Kristoff et son sympathique renne Sven, le délirant bonhomme de neige Olaf qui rêve de soleil et de chaleur ou encore le « prince charmant » Hans. Le film bénéficie également d’un très bon doublage que ce soit dans sa version originale ou la française (pour une fois qu’on fait quelque chose de bien…). J’écoute régulièrement la bande-originale dans les deux versions, ce qui est rare chez moi (même pour les anciens Disney, j’ai pris l’habitude d’écouter les chansons en anglais, c’est limite difficile de réécouter des chansons parfois cultes en français). Pour conclure, La Reine des Neiges est un film d’animation très réussi et qui mérite entièrement son succès même s’il a pu nous gaver au bout d’un moment. Mêlant brillamment comédie musicale, humour et émotion, il s’agit d’un long-métrage à la fois rythmé, divertissant, magique et ambitieux sur de nombreux points, éloigné d’une certaine niaiserie qu’on trouverait autrefois dans les bons vieux Disney d’autrefois. Les studios Disney ont su se renouveler pour notre plus grand bonheur (et plus récemment, même s’il n’a rien à voir avec La Reine des Neiges, Big Hero 6 / Les Nouveaux Héros confirme ce renouveau qui fait vraiment plaisir à voir).

    Site web:  https://tinalakiller.wordpress.com/2015/12/22/la-reine-des-neiges-2013/
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites