Chien du Tibet (Le)

    |  2 |
    J'aime:
    - Le chien du Tibet s’apparente à un Belle et Sébastien japonais où le dessin des personnages fut confié à Naoki Urasawa, créateur des mangas 20 Century boys et Monster. Ce film d’animation du studio Madhouse, à l’origine de dessins animés originaux tels que Redline et Les enfants-loups Ame et Yuki, est adapté d’un livre de l’écrivain chinois Yang Zhijun. Cet anime pour toute la famille montre avant tout la profonde amitié entre un enfant et un chien sauvage.
    Affiche du film Chien du Tibet (Le)
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Chien du Tibet (Le)

    UTILISATEURS
    (4.25 pour 6 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 30min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Chien du Tibet (Le) : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Frankenweenie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Garçon et la Bête
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Monster
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Lou et l&#039;île aux sirènes
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Beyblade Metal Fury  (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Légende de Despereaux (La)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Chien du Tibet (Le): ADN

    Synopsis du film Chien du Tibet (Le)

    Après la mort de sa mère, Tenzin est obligé de quitter la ville pour aller vivre avec son père, docteur dans la prairie tibétaine.
    Ce changement de vie radical est difficile pour cet enfant de dix ans : il doit s'habituer à la vie de nomades, se familiariser avec ce père qui est un inconnu, allant même jusqu'à garder un troupeau de moutons, bétail des plus indisciplinés...
    Un jour, le jeune garçon est témoin d'un combat entre des chiens de garde tibétains et un chien aux poils dorés étranger à la meute...
    Celui-ci deviendra son plus fidèle ami. Mais dans les montagnes, un danger rôde. La chasse s'organise alors...

    Photos du film Chien du Tibet (Le)

    Ajouter une photo du film Chien du Tibet (Le)

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Chien du Tibet (Le)

    Listes avec le film Chien du Tibet (Le)

    Ajouter une liste au film Chien du Tibet (Le)

    En matière de cinéma en dessin animé, le Japon est un pays admiré internationalement. En partie grâce au succès des films issus du...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Chien du Tibet (Le)
    p4cJapan
    Le 17/03/2014
    30 critiques
    Le Chien du Tibet est une première en terme de coproduction entre le Japon (avec les studios Madhouse) et la Chine (avec China Film Group Corporation) sur un projet de film d’animation. Avant même de regarder ce film, je savais à l’avance, ce que j’allais y trouver. Comme une sorte de sensation étrange, de connaître avant même les premières images, le déroulement du film et sa finalité. C’est donc typiquement cela que j’ai pu observer dans Le chien du Tibet.

    Oui, ce film de Masayuki Kojima est excessivement conventionnel et manque vraiment d’identité pour réussir à nous accrocher. A la base, Le chien du Tibet est issu d’un livre de Yang Zhijun, inspiré lui-même par une expérience des prairies tibétaines. Instauré dans son temps et la réalité d’un pays, Le Chien du Tibet met en scène un certain traditionalisme, d’un pays ancrée dans ses traditions, mais malheureusement, cette coproduction n’amène pas que des bonnes choses et on sent aisément qu’il reste bridée par une certaine norme chinoise du cinéma.

    Le soucis, c’est qu’aujourd’hui, en terme de cinéma d’animation, il y a de la forte concurrence. Des studios qui sont capables de faire de grande chose (même si Hayao Miyazaki à tiré sa révérence, laissant ainsi le champ libre pour une nouvelle percée, néanmoins, le Chien du Tibet ne sera pas celle-ci. Deux visions, mal adaptées. Le réalisateur qui dépeins le coté sauvage de l’être humain, de l’autre, un discours adapté aux enfants, formatés et sans grand intérêt pour les adultes. Il s’agit donc d’un étrange mélange qui ne réussit pas à convaincre. Pourquoi pas, pour un jeune public, même si le nombre de dessin animé de 2014 disponible est imposant, mais il loin d’être adapté à un public plus averti souhaitant une seconde lecture.

    Site web:  http://www.kurosawa-cinema.com/films/animation_japonaise/le-chien-du-tibet/
    Emma666
    Le 09/04/2014
    55 critiques
    Le Chien du Tibet est un film d'animation de Masayuki Kojima où Tenzin, après la mort de sa mère, doit partir vivre dans la prairie Tibétaine chez son père, médecin.

    Là, la vie n'est pas cool. Son père lui parle à peine, il doit garder des moutons récalcitrants, les mômes lui jettent des pierres et la deuxième manche de sa veste lui sert à rien.
    Lors de son premier jour en tant que berger, il est attaqué par un ours. Mais un énorme chien doré lui sauve la vie. C'est un chien du Tibet, un toutou monstrueux errant, qui va être blessé lors d'une bagarre avec les autres chiens du coin.
    Tenzin va s'occuper de lui, et ils vont devenir amis. Mais dans la prairie rôde une bête démoniaque qui attaque les paysans...

    Moi, les films avec des chiens, ça m'a toujours fait chialer. Il suffit qu'on leur refuse un nonosse pour que je me mette à renifler.
    Au milieu de décors magnifiquement peints, les personnages font des fois pâle figure, mais il suffit que le chien du Tibet apparaisse pour que mon coeur ait des ratés. J'adore cette énorme touffe de poil à l'air si stupide, mais dont le hurlement vous colle des frissons !

    Loin des histoires de type Walt Disney, où les chiens se mettent à pousser des jappements ridicules, ici, l'accent est surtout mis sur la beauté des paysages, la vie simple et rude des fermiers, leurs traditions, et sur ces créatures mi-chien mi-ours.
    Pas de chichi, ni de happy end youpi-tralala. Ici, il y a un terrible démon, un chevalier à l'armure poilue étincelante, et un petit garçon paumé.

    C'est beau, grand, vert, et j'ai encore chialé comme une madeleine.

    Richard, désolée, je ne te verrai jamais jouer dans Hatchi, j'ai déjà épuisé tout mon stock de mouchoir en regardant la bande-annonce !

    Site web:  http://lapauselecture.canalblog.com/archives/2014/04/09/29628211.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites