L'Aigle de la Neuvième Légion

    |  7 |
    J'aime:
    - Afin de rétablir l'honneur de son père, disparu avec la Neuvième Légion, Marcus Aquila se rend au nord du mur d'Hadrien avec son esclave Esca, où reposerait supposément l'Aigle d'or, entre les mains d'une tribu insoumise. Porté par Channing Tatum et Jamie Bell, L' Aigle de la Neuvième Légion est un péplum haletant, sombre et sanglant, qui nous plonge au coeur de la légende de la mythique Neuvième Légion.
    Affiche du film L'Aigle de la Neuvième Légion
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    L'Aigle de la Neuvième Légion

    UTILISATEURS
    (3 pour 110 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 54min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    L'Aigle de la Neuvième Légion : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Centurion
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Spartacus: Blood and Sand   (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ben-Hur
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rome (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Gladiator
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Dernière Légion
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film L'Aigle de la Neuvième Légion


    En 140 après J.-C., l'Empire romain s'étend jusqu'à l'actuelle Angleterre. Marcus Aquila, un jeune centurion, est bien décidé à restaurer l'honneur de son père, disparu mystérieusement vingt ans plus tôt avec la Neuvième Légion qu'il commandait dans le nord de l'île. On ne retrouva rien, ni des 5000 hommes, ni de leur emblème, un Aigle d'or. Après ce drame, l'empereur Hadrien ordonna la construction d'un mur pour séparer le nord, aux mains de tribus insoumises, du reste du territoire. Pour les Romains, le mur d'Hadrien devint une frontière, l'extrême limite du monde connu.
    Apprenant par une rumeur que l'Aigle d'or aurait été vu dans un temple tribal des terres du nord, Marcus décide de s'y rendre avec Esca, son esclave. Mais au-delà du mur d'Hadrien, dans les contrées inconnues et sauvages, difficile de savoir qui est à la merci de l'autre, et de révélations en découvertes, Marcus va devoir affronter les plus redoutables dangers pour avoir une chance de trouver la vérité...

    Photos du film L'Aigle de la Neuvième Légion

    Ajouter une photo du film L'Aigle de la Neuvième Légion

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de L'Aigle de la Neuvième Légion

    Listes avec le film L'Aigle de la Neuvième Légion

    Ajouter une liste au film L'Aigle de la Neuvième Légion
    On ne prend pas les mêmes, certes, mais on recommence! Votez tout au long de l'année pour les films qui vont jalonner - et marquer - VOTRE année 2011. A vos clics, et bons films!
    Les guerres romaines ont, depuis toujours, inspiré le cinéma. Pour la sortie de Centurion de Neil Marshall, il est temps de revenir sur les guerres de l'Empire romain au cinéma. Des grands péplums des...
    A l'image de Pompéi, le dernier film spectaculaire de Paul WS Anderson, les films de Péplum retrouvent une nouvelle jeunesse, grâce notamment aux avancées technologiques en matière d'effets...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film L'Aigle de la Neuvième Légion
    bobmorane75
    Le 11/05/2011
    245 critiques
    Contre toute attente, ce péplum n’est pas le navet que j’appréhendais. De fait, l’histoire est plutôt sympa, les scènes de combats réalistes et crédibles. Ça se gâte un peu quand les écossais sont un peu confondus avec les Iroquois d’Amérique. Et aussi avec les survivants, quand on sait qu’à l’époque on n’en laissait guère, et encore moins 20 ans après. Mais bon, la réalisation est belle, l’histoire est soignée, sans temps mort ni de violence excessive, ni d’hémoglobine outrancier. De fait, les acteurs sont brillants. Channing Tatum est trop bien, de même que Jamie Bell, qui forment un beau duo. Donald Sutherland, est toujours un plaisir de le retrouver.

    Site web:  http://glandeurnature.blogs.allocine.fr/
    Silence_Action
    Le 03/09/2011
    7 critiques
    Sauver l’honneur

    Par son orgueil sans limite, l’empire romain ne supportait ni les échecs, ni les affronts. Il n’est pas difficile d’imaginer la catastrophe que représenta la perte de l’aigle d’or de la Neuvième légion, avec la disparition de cinq milles hommes, en 140 après J.-C., au Nord de cette contrée que nous appelons aujourd’hui l’Angleterre. Troupes décimées ou désertion ? Nul ne pouvait en témoigner mais les faits étaient là : Rome avait été vaincue par des indigènes. L’empereur Hadrien ordonna la construction d’un mur de 120 km pour dresser une frontière à la limite du monde connu. Le film de Kevin Macdonald (réalisateur du Dernier Empereur d’Ecosse) suit le destin de Marcus Aquila (Channing Tatum), fils du commandant de la Neuvième tenu pour responsable du désastre, hanté par la mémoire de son père et bien décidé à redorer le blase familial. En compagnie d’un esclave d’une tribu écossaise qu’il a sauvé du glaive d’un gladiateur, Marcus part sur les terres hostiles où son père disparut vingt-ans plus tôt, certain d’être capable de ramener le symbole ailé de la légion déchue.

    Avec sa mise en scène ordinaire, nerveuse lors des quelques scènes d’action, sans intérêt lors des explorations, ce récit qui étudie la loyauté entre deux hommes de classes opposées mais unis par un destin similaire – ils ont perdu leur père au combat – manque de profondeur. Les sublimes Highlands écossais sont parcourus sans jamais susciter un sentiment de danger malgré les rencontres éparses avec des peuplades qui ne manqueraient pas de dépecer Marcus si seulement Esca (Jamie Bell) n’officiait pas en guide touristique. Le duo Tatum/Bell assure leur partition mais il est regrettable que leur psychologie se limite à la promesse de loyauté d’un esclave envers un centurion au grand cœur. Ce doux périple mène toutefois à la découverte d’un étonnant Tahar Rahim, parfaitement grimé en guerrier tribal. Plutôt convenu, L’Aigle de la Neuvième Légion, sans tomber dans les plus agaçants travers des films à caractère patriotique, n’ose pas aborder une thématique qui lui aurait donné un réel cachet : la condition du jeune esclave, qui, ici, renie les siens sans scrupule, au nom d’une dette de vie envers son maître, issu d’une civilisation qui a colonisé et massacré ses semblables.
    Distillant ses séquences de combats selon la recette hollywoodienne et soulignant sans subtilité des valeurs à la gloire des héros de Rome, L’Aigle de la Neuvième Légion reste aussi anecdotique que ses protagonistes. Une petite erreur de parcours pour Kevin Macdonald.

    Site web:  http://www.silence-action.com/2011/09/critique-laigle-de-la-neuvieme-legion-kevin-macdonald/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites