Critiques du film: Mystérieuses cités d'or (Les) (Série)
    Mystérieuses cités d'or (Les) (Série)
    Ajouter une critique au film
    Mystérieuses cités d'or (Les) (Série)
    DLCH
    Le 11/11/2013
    172 critiques
    Amis pré et post-trentenaires, soyez prêts à avoir légèrement mal aux gencives (si vous êtes parents... Ou si vous avez de sérieux problèmes d'addiction et/ou d'identité sinon je ne vois pas ce qui pourrait vous pousser à mater la saison 2 d'une série animée qui a bercé votre enfance... Le masochisme aussi peut-être ?).

    Je précise qu'il s'agit là des deux premiers coffrets DVD (contenant 7 épisodes chacun) sortis le 02 Octobre 2013 et distribué par TF1 Vidéo (la suite de ces nouveaux dessins animés de 2013 étant annoncée pour début 2014) et que l'édition collector DVD / Blu-Ray numérotée et limitée à 5000 exemplaires est, quant à elle, prévue pour le 04 Décembre 2013, si l'envie vous prenait d'offrir la totale pour Noël.

    Ainsi, pour être tout à fait honnête (et ne pas se créer d'ulcère), il faut analyser ce nouvel opus selon différents points de vue.

    1) L'avis du "public-type" (soit 2 enfants de 6 et 3 ans, pas spécialement habitués à bouffer du TFou -même pas du tout- mais un petit peu DVDphages quand même -la petite ayant déjà vraiment mangé des DVD, enfin des jaquettes surtout- et spectateurs enthousiastes de la première saison grâce à ou à cause de parents nostalgiques et immatures). Alors, ça leur a plu et voici pourquoi :

    - "c'est trop cool : y'a un poster et des cartes à collectionner" (espèce de petite peste consumériste) "où tu as mis ceux qui étaient dans le premier coffret ?" (Je les ai sûrement gardés pour moi, histoire de décorer ma chambre...) ;

    - "Pedro et Sancho sont toujours très rigolos" (comme quoi le marin abruti et crypto-alcoolique a encore son petit succès) ;

    - "y'a le grand condor et j'aimerais bien voyager avec" (oui, comme nous tous... Comme nous tous...) ;

    - "ils vivent des aventures, c'est sympa, et je crois que la prochaine cité d'or ça sera en Égypte" (si petit et déjà enclin aux spoilers... C'est mignon !).

    2) L'avis de l'adulte (qui a été biberonné à la première saison). Alors, ça m'a moyen-plu et voici pourquoi :

    - 30 ans plus tard, pas une ride (non je ne suis pas jalouse). Ils se seraient même payé un petit lifting les bougres (magie des nouvelles techniques d'animation oblige ?)... Là où je trouvais déjà étrange le visuel de la nouvelle trilogie Star Wars (qui, si l'on prend les épisodes dans l'ordre chronologique, montre une nette régression en matière d'image et de looks vestimentaire et capillaire... Mais bon, c'est la guerre intergalactique, faut les comprendre), je suis assez dubitative vis à vis de ce dessin animé : même si pour le coup c'est une séquelle et non un préquel, le résultat reste assez moche, surtout en ce qui concerne les personnages qu'on croirait sous Botox ;

    - on pouvait piger le rapport entre les cités d'or Sud-américaines et les 3 mioches dans la première saison (Zia étant une sorte de bagage Inca qu'on transbahute d'un continent à l'autre selon l'utilité, Tao est un descendant des Mu et crèche aux Galápagos et Esteban, c'est juste le fils du Grand Prêtre de la cité d'or même s'il ne le sait pas) mais là, à part le médaillon qui semble être une sorte de Vigik universel pour ouvrir les portes de n'importe quelle ville cachée partout dans le monde, on se demande bien en quoi ça les concerne cette fois-ci (Mendoza et ses 2 boulets vénaux, ça se conçoit mais les gosses... En même temps, c'est vrai qu'ils n'ont un peu rien d'autre à faire aussi) ;

    - la mécanique est grosso-modo la même (on va de découverte d'indices en découverte de lieux secrets planqués sous terre depuis hyper longtemps mais dont les mécanismes sont toujours ultra bien huilés sans aucun entretien, c'est fou) mais sans cette bande-son si particulière qui rendait l'intrigue encore plus captivante ;

    - chaque épisode est toujours suivi d'un court documentaire (avec des images réelles et des vrais gens dedans) précisant le contenu évoqué dans l'histoire. Comment dire ?... Là où, tout petits, on était envoutés par la voix du grand Jean Topart (bon ça, c'est pas de leur faute vu qu'il est un tout petit peu décédé) qui parvenait à nous fasciner alors qu'à l'époque les enfants n'étaient pas du tout habitués à ce type de programmes (merci Fred et Jamy depuis) et qui, il me semble, était plutôt des extraits de vrais documentaires pour grands re-commentés pour l'occasion, on se retrouve face à une sorte de film de vacances d'un stagiaire de TF1 avec des inserts hystériques type mini-"reportage" dans les émissions de télé réalité ("Le scoop de Pichuuuuu !!!!"), carrément inutiles...

    Bref, même si Jean Chalopin, le créateur de la série (à qui l'on doit aussi la liste de dessins animés "Ulysse 31", "Inspecteur Gadget", "les Minipouss" ou "Jayce et les conquérants de la lumière" entre autres) reste aux manettes, on a perdu le charme initial pour tomber dans un dessin animé formaté 3ème millénaire alors que le concept n'avait pas du tout besoin d'artifices modernisants.

    Je fais certainement ma difficile ou ma puriste mais je ne vois pas l'utilité (autre que mercantile) de faire une suite "remasterisée" franco-belge à l'américaine (exit les nippons)...

    Comme si les enfants d'aujourd'hui n'étaient pas capables de comprendre ou de s'intéresser à des séries certes datées, mais complètement cultes (pourquoi, dans ce cas, ne pas ressortir des tiroirs "Dragon Ball", "Tom Sawyer", la série des "Il était une fois...", "Saint Seiya" ou "Olive et Tom" en faire des suites, des reboots, des remakes ?... Ah non, c'est vrai, l'idée est sous copyright Disney depuis Planes !), tout en s'éclatant devant des dessins animés actuels complètement barrés et géniaux ("Gumball" ou "Kika & Bob" pour ne citer qu'eux par exemple).

    Et donc ça fonctionne (à en croire les 22,2% de PDA et la réaction de mon "public-type" qui adore connaître la suite des histoires et qui s'en tamponne royalement de tout le reste).

    Après c'est aussi vrai que je pinaille pour pas grand-chose et qu'il vaut certainement mieux les caler devant "Les mystérieuses cités d'or", quelqu'en soit la saison, plutôt que devant "Les Ch'tis n'importe où dans le monde" ou que devant l'autre tarée de Bo qui court sur place...

    En conclusion, du point de vue des enfants, c'est cool, positif et même intelligent, du point de vue des adultes, arrêtez de toucher à notre enfance (on commence à peine à sortir de psychanalyse...) !

    Parce que, si ça continue, ils vont nous resservir du "Hélène et les garçons", et Nicolas et José finiront par coucher ensemble...

    Site web:  http://dlch.over-blog.com
    FredericTarantino
    Le 19/11/2013
    24 critiques
    CRITIQUE de Cecile Zia

    Si cette chanson n'est pas aussi présente dans vos esprits qu"'au claire de la lune", ou " petit papa noël", vous ne pouvez pas comprendre. Cette série est l' une des deux qui a marqué mon enfance meme si je n'ai vu la fin qu'il y a 6 ou 7 ans.
    Aujourd'hui un studio a relevé le défit de faire une suite a cette série culte de notre enfance, a nous les vieux trentenaire.
    La fin de la série originelle se situe quelques mois avant le début de celle là. On retrouve les trois enfants venant a la rescousse de Mendosa, et ses acolytes emprisonnés par celui qui s'annonce comme le grand méchant de cette série, dans les prisons barcelonaise. Le but de la manœuvre etant de re former l'équipe et repartir a la recherche des cites d'or. Sauf que la carte leur indique l'asie, et plus l'Amérique du Nord. Apparaissent de nouveaux personnages, un alchimiste français, aussi suspect que fascinant, des moines taoistes, shaolins... Et mon coup de cœur Yang-Yang le panda!
    Je trouve aussi tres réconfortant de retrouver le générique que je chantonne toujours, des personnages tres proches des anciens par leurs voix ou par leurs graphismes fait au moins partiellement sur ordinateur! Et surtout la petite vignette post épisode qui nous apprend quelque chose sur le pays ou se passe l'épisode ou sur la culture des protagonistes que croisent nos héros. Le fait qu'elle soit co-présenté par pitchu est une vraie bonne idée.
    N'ayant pas d'enfants on ne peut vous dire si c'est efficace sur eux, mais sur moi qui suis un coeur de cible je peux vous assurer que ça a fait mouche. J'attends avec impatience les épisodes a venir qui devraient terminer ces aventures ou du moins ce chapitre.



    CRITIQUE de Frédéric Esteban

    Pour beaucoup, les noms de Esteban, Zia et Tao évoquent de doux souvenirs d'enfance, de longs moments passés en compagnie de ses enfants sur les traces des cités d'or et pour quelqu'un comme moi, juste les notes entêtantes d'un générique réussit. Fruit d'une collaboration franco-japonaise, « Les Mystérieuses Cités d'Or » pour sa première saison est une série d'animation de 39 épisodes, créés par Jean Chalopin et Mitsuru Kaneko et dirigée par Hisayuki Toriumi pour ce qui concerne l'animation.

    Adaptation très libre de « La Route de l'Or », un roman de Scott O'Dell, ce dessin animé connaîtra des débuts fracassants sur Antenne 2 à l'époque dans l'émission RécréA2 présentée alors par Dorothée. Malgré le succès de ce dessin animé, il ne connaîtra pas plus que ses 39 épisodes et elle sera « multirediffusée » et ceci dans beaucoup de pays pour le plaisir des petits et grands.



    On connaît tous des exemples dans le cinéma, dans les séries TV ou dans l’animation qui démontrent qu'une suite n'est pas toujours réussie, voir nécessaire et que souvent le facteur temps ne permet pas de faire cela dans de bonnes conditions ou encore pour de bonnes raisons. Ce qui ne semble pas avoir affecté « Les Mystérieuses Cités d'Or » car tout semble avoir été mis en œuvre pour garder l'esprit de la série crée en 1982. On retrouve ainsi l'un des créateurs de la première saison, Jean Chalopin par l'intermédiaire de sa société Movie Plus en partenariat avec Blue Spirit Animation qui supervise l'écriture de cette nouvelle série, ainsi que Bernard Deyries l'un des réalisateurs de la première saison. De plus la série a la bonne idée de continuer la ou elle s'était arrêtée trente ans plus tôt ….

    La série reprend par ici en Espagne, quelques mois après que Esteban, Tao et Zia aient découvert l'une des cités d'or. On retrouve cette jeune troupe à Barcelone. Elle doit retrouver Mendoza et ses acolytes, hélas ils découvrent qu'ils sont en prison, enfermés par le mystérieux Zares. Mais poussés immanquablement par l'envie de découvrir les autres cités d'or, Esteban, Zia et Tao risquent leurs vies pour sauver Mendoza, Sancho et Pedro. Une fois dehors, ils arrivent à déchiffrer une carte qui va les conduire tout droit en Asie. Cette nouvelle contré à la fois intrigante et parfois hostile, elle leurs réserve bien des surprises, comme des pirates assoiffés d'or, un alchimiste français adepte de la civilisation de Mu, des moines shaolins, bref des rencontres plus intéressante les unes que les autres, ce qui les amènera jusqu'au confins de la cité interdite ….

    Mon seul regret a la fin du visionnage des deux coffrets, c'est de ne pas avoir eu la suite car finalement j'ai trouvé ça bien sympathique. A part le début, un peu plat, le récit des 14 premiers épisodes de cette seconde saison des « Mystérieuses Cités d'Or » décolle immédiatement après l'arrivé du personnage d'Ambrosius, il apporte ainsi de la nouveauté, son lot de mystère et de nouvelles énigmes. Un personnage que j'imagine clé pour la suite de la série. Bref ce sont 14 épisodes de qualités à l'animation réussie, hélas parfois certains décors semblent vides alors que d'autres sont de sublimes tableaux, pleins de couleurs et de détails. C'est un dessin animé qui comble un manque à mon sens pour les plus jeunes, une histoire qui ne manque pas d'entrain, ni d'imagination et qui permet ainsi aux plus jeunes de s'y retrouver et c'est aussi un outil d'apprentissage au travers des différentes petites pastilles de fin, qui nous apprennent à chaque fois une chose nouvelle.

    Bon pour ceux qui connaissent la série de base, on dit adieux au casting vocal d'origine, pour un nouveau qui n'est pas trop mauvais; on dit adieux aussi à Haim Saban et Shuki Levy qui s'occupaient du générique pour accueillir Noam Kaniel, dans une version un peu plus douce mais qui reste fidèle à ce que l'on connaît, étant donné que Noam Kamiel est familier de cet univers et qu'il a aussi bossé sur d'autre générique de meilleurs dessins animés


    Après avoir passé mes doutes sur le générique, je dois avouer que moi aussi j'ai apprécié cette nouvelle mouture des "Mystérieuses Cités d'Or" qui à mon grand étonnement réussis à donner une suite de qualité.
    Une histoire dense, des personnages de qualités, une animation élégante qui manque parfois de régularité et cet envie d'instruire pose ce dessin animé comme l'une des bonnes surprises des programmes jeunesse de TF1.

    Site web:  http://inglouriouscinema.blogspot.fr/2013/11/les-mysterieuses-cites-dor.html
    Alex_Torrance
    Le 24/11/2013
    43 critiques
    Par manque d’imagination peut-être, les studios d’animation du 21ème siècle n’ont de cesse de recycler les dessins-animés des années 80. Les Tortues Ninja, Il était une fois… L’Homme, et maintenant Les Mystérieuses cités d’Or. Ces trois derniers renouvellements se caractérisent par une esthétique relativement laide qui, au lieu d’avoir l’air moderne et ancrée dans son temps, paraît davantage trahir l’œuvre originale. Ici, le character design s’avère effectivement assez repoussant mais au moins, les décors sont très beaux, riches en détails, avec de belles couleurs. Le problème avec ces déterrements en chaîne de dessins-animés toujours populaires, c’est que le temps a eu raison des coproductions internationales et, par la même occasion, de la patte artistique japonaise qui faisait alors le succès des séries animées.

    Pour cette saison 2 des Mystérieuses Cités d’Or, la main-d’œuvre est uniquement française, et c’est ce qui enlève son authenticité à la première saison, qui était le fruit de plusieurs horizons. La série est courte – 13 épisodes – et l’intrigue n’a franchement rien de bien transcendant. On y suit les mêmes aventures qu’au départ. Mais en Chine. Et en beaucoup moins bien. Parce que forcément, il y a des méchants terriblement clichés – le bonhomme à capuche dont on ne voit jamais le visage – et même des gentils – le savant fou –, et aussi une sorte de romance présupposée indispensable mais qui ne fait office que de remplissage autour du personnage de Zia. Enfin, on notera aussi une approche parfois douteuse de la Chine et ses habitants, parfois montrés de manière un peu péjorative et caricaturale.

    Cependant, l’ensemble possède tout de même quelques qualités. On notera tout d’abord une restitution historique assez poussée qui peut apporter de petits éléments culturels à droite à gauche – après tout, les petits ne peuvent pas être pris pour des idiots sur tous les plans - avec notamment les courts reportages qui clôturaient déjà les fins d'épisode de la première saison. C’est d’ailleurs cet univers asiatique qui permet une certaine richesse visuelle pour ce qui est des éléments de décors. Et puis notons aussi cet espèce de plaisir que l’on ressent, à retrouver ces personnages cultes de notre enfance, même si l’on a toujours conscience que ce n’est que de manière superficielle. On ne regrettera pas le fait que cette saison soit courte et, en même temps, son visionnage – qui n’apporte certes rien – constitue un spin-off qui se regarde assez bien. What is next ?

    Site web:  http://overlook-cinema.com/2013/11/24/coffret-les-mysterieuses-cites-dor-ii/
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites