Enfance du mal (L')

    |  2 |
    J'aime:
    Affiche du film Enfance du mal (L')
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Enfance du mal (L')

    UTILISATEURS
    (3.3 pour 8 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 30min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Enfance du mal (L') : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Dorothy
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Harmonium
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Généalogies d&#039;un crime
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Autre
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rosemary&#039;s baby
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Avant l&#039;aube
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Enfance du mal (L')

    Céline, une gamine de quinze ans, a fui de chez ses tuteurs. Elle a élu
    domicile dans la dépendance d'une maison bourgeoise, à l'insu de ses
    propriétaires, le juge Van Eyck et sa femme. Découverte un soir, elle
    parvient à se faire accepter, et jour après jour, s'évertue à séduire
    ses nouveaux hôtes. Jusqu'à ce qu'une série de révélations les amènent
    à douter que sa présence ne tienne qu'au hasard...

    Photos du film Enfance du mal (L')

    Ajouter une photo du film Enfance du mal (L')

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Enfance du mal (L')
    L'Enfance du mal - BA
    Bande-annonce VF
    2268 Vues

    Listes avec le film Enfance du mal (L')

    Ajouter une liste au film Enfance du mal (L')
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    Le thriller psychologique est un genre très répandu au cinéma. Souvent adapté à partir de roman ou tiré de livres ce genre est apprécié par tous les spectateurs de cinéma. Les ingrédients qui composent le...

    "¿Quién Puede Matar a un Niño?" ("Les Révoltés de l'An 2000"). Films d'enfants tueurs, d'enfants...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Enfance du mal (L')
    filou49
    Le 18/02/2012
    148 critiques
    L'Enfance du mal reprend un thème cher au cinéma psychologique, thème traité notamment par Pasolini dans son Théorème : celui de l'étranger qui vient bouleverser l'équilibre d'une famille. Ici, la famille en question est un couple de notables bien mis de province, un peu coincé et un peu éteint, celui d'un juge et de sa femme. anais-demoustier-L'apparition d'une jeune fille de 15 ans, au milieu social nettement moins favorisé va faire effondrer leurs certitudes et l'édifice précaire du couple.

    Le film englobe plusieurs thématiques, proches d'un Claude Chabrol, et qui sont celles qui me passionnent particulièrement : le vernis des apparences qui s'écaille, les différences de classe sociale, mais également générationnelles . Tout cela est agrémenté d'une intrigue pas forcément policière, mais en tout cas autour d'une machination un peu diabolique : la jeune fille n'est pas arrivée innocemment dans cette famille, et même quand on saura à la moitié du film les raisons de son plan, il sera passionnant de savoir comment il se met en place, et surtout comment elle se retrouve un peu dépassée par ce qu'elle a mis en place.

    l-enfance-du-mal-de-olivier-coussemacq-4462448qyjpzL'enfance du mal n'est pas un film devant lequel on se sent à l'aise : un peu comme chez Hanecke, la cruauté des dialogues, le climat d'ensemble, les enjeux entre les personnages, tout ceci forme un ensemble assez glaçant et tendu à l'extrême. Mais le plaisir que l'on prend devant la précision du mécanisme qui se met en place, et la complexité des situations est manifeste. A cet égard,le jeu du chat et de la souris qui s'instaure entre la jeune fille et le juge est absolument jouissif à suivre :on pense un peu à Noce Blanche (et Ludmilla Mickaël reprend d'ailleurs 20 ans après un rôle un peu similaire), le chef d'oeuvre de Jean Claude Brisseau, et toutes ces influences que j'ai citées ( Chabrol, Hanecke, Brisseau), loin d'écraser le film, en font une oeuvre tout à fait estimable.

    Mais évidemment le film n'aurait pas la même force si les acteurs du trio n'étaient pas aussi exceptionnels : Anais Demoustier, évidemment (mais promis j'y reviens vite) , et également Pascal Gréggory, toujours magnifiques dans ces rôles ambigus et Ludmilla Michaël, qui dans ce personnage de troisième pièce du puzzle, aux motivations toujours mystérieuses, rend une partition parfaite.

    La mise en scène d'Olivier Coussemacq affiche, pour un premier film, une maitrise invidente, avec une ambiance à la lisère du fantastique, avec notamment un travail sur la lumière assez saisissant.

    L'enfance du mal n'est certes pas forcément un film qu'il faut voir si on veut seulement se détendre, mais c'est un film intelligent, ambigu et captivant, donc évidemment à voir.

    Site web:  http://www.baz-art.org/archives/2012/02/18/23540717.html
    bobmorane75
    Le 19/02/2012
    245 critiques
    La manipulation est le maitre mot de ce huis clos qui devient très vite étouffant et inquiétant. Une jeune fille à l’air innocent va faire irruption dans la vie tranquille d’un couple de bourgeoisie de province. Lentement mais sûrement, avec mensonges et mystère, elle va s’installer et faire planer l’inquiétude. Avec la stupidité du mari, quelque peu pédophile, appâté par la petite jeunette, elle met en marche son projet de vengeance avec beaucoup de machiavélisme. L’histoire est captivante, d’autant que l’on devine très vite ce qui va se passer, et que l’on est stupéfait de la crédulité du couple. Entre la femme en manque d’enfant qui se laisse charmer, et le mari excité par l'adolescente, ils révèlent leurs faiblesses et sombres penchants. La réalisation et les images sont soignées pour illustrer une histoire sordide qui se suit avec intérêt. Sans l’aspect pompeux de la scène, il y a de la dramaturgie théâtrale. C’est fluide, imparable, et le cynisme implacable. C’est joué par un remarquable trio dont Anaïs Demoustier n’a pas à rougir, même si elle a encore évolué en crédibilité depuis. Pascal Greggory est excellentissime de justesse, balloté par ses émotions et sa crédulité. Ludmila Mikaël est d’une puissance extraordinaire. Très beau premier film qui hante longtemps.



    Le film L’enfance du mal d’Olivier Coussemacq, distribué par Zylo, est disponible depuis le 5 janvier en DVD. Il est proposé avec des bonus, tel cet excellent making of de 22 minutes entrecoupé d’interviews du réalisateur et des acteurs principaux. Egalement, un moyen métrage de 25 minutes du réalisateur est inséré « La concierge est dans l’ascenseur » de 2001 avec Catherine Jacob, Omar et Fred et beaucoup d’autres.

    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites