Invités de mon père (Les)

    |  3 |
    J'aime:
    - Engagé depuis toujours, Lucien Paumelle, médecin à la retraite, décide un jour d'accueillir une famille de réfugiés, au grand dam de Babette et Arnaud, ses deux enfants. Petit à petit, le chaos s'installe dans la vie des Paumelle... Aussi incisif que touchant, Les Invités de mon père est une comédie dramatique touchante portée par un casting cinq étoiles.
    Affiche du film Invités de mon père (Les)
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Invités de mon père (Les)

    UTILISATEURS
    (3 pour 138 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 40min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Invités de mon père (Les) : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Victor
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mes héros
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Etudiante et Monsieur Henri
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Tatie Danielle
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Little Miss Sunshine
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Tellement proches
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Invités de mon père (Les)

    Lucien Paumelle a toujours eu des convictions fortes. Médecin retraité, il reste un homme d'action, réputé pour son implication dans de nombreuses causes humanitaires.
    Son engagement le conduit jusqu'au mariage blanc avec une jeune femme moldave, Tatiana, pour lui éviter l'expulsion.
    Mais ses enfants, Babette et Arnaud, s'aperçoivent rapidement que le comportement de leur père n'a plus grand-chose à voir avec les principes qu'il a toujours prônés : malgré ses 80 ans, Lucien aurait-il succombé au charme de sa flamboyante épouse ?
    Tandis que Tatiana et sa fille prennent leurs marques chez les Paumelle, le chaos s'installe dans le quotidien de Babette et Arnaud.
    Bientôt, ce sont toutes les relations familiales qui sont à redéfinir…

    Photos du film Invités de mon père (Les)

    Ajouter une photo du film Invités de mon père (Les)

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Invités de mon père (Les)
    8271 Vues

    Listes avec le film Invités de mon père (Les)

    Ajouter une liste au film Invités de mon père (Les)
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    Qui dit comédie dit toile de fond, dans l'air du temps. Le cinéma comique français a donc décidé de générer des rires à partir des divorces, et de la situation des familles recomposées, et de leurs...
    Vive la famille! Non, non les réunions de famille ne sont pas que réglements de compte. Il y a de la tendresse, de l'humour et des belles bastons aussi...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Invités de mon père (Les)
    cristal
    Le 05/04/2010
    211 critiques
    "Ceux qui restent", le précédent long-métrage d'Anne Le Ny, traitait de l'absence et de la vie nouvelle en contant l'amour de deux amants endeuillés à travers les couloirs d'un hôpital dont les murs taisaient les morts. D'une certaine manière, "Les invités de mon père" traite lui aussi de ces même thèmes, portant un regard humaniste sur la redécouverte de soi et du déracinement (affectif dans "Ceux qui restent", géographique dans celui-ci). Chacun parle sur le ton amer d'un petit théâtre social, révélant les blessures des uns et des autres par rapport au monde qui l'entoure. Cette fois, le film d'Anne Le Ny s'accompagne d'une dimension sociologique et politique puisque le sujet central est un clin-d'oeil à la condamnation encourue pour l'aide aux personnes réfugiées et sans-papiers. Avec un certain mordant, Anne Le Ny croque le portrait d'une famille qui voit son équilibre se détacher peu à peu d'un idéalisme rassurant. Intelligent, le film se sert avec brio d'une situation cynique (l'immigrée est en fait une femme un peu trop à son aise) pour revenir à son but principal, c'est-à-dire souligner à quel point l'humanité et le geste civique des uns peut améliorer la vies des autres. La force du film est justement d'opposer à l'étiquette bien-pensante de rigueur un humour noir qui remet en cause les opinions de chacun ; l'argumentaire s'en retrouve décuplé puisque chaque personnage est à peu près compréhensible dans sa peur, son doute, son refus, sa générosité ou sa détresse. C'est aussi ce qui nous entoure que décrit Anne Le Ny, jusqu'où, par exemple, le désir d'infidélité amoureuse (personnage de Babette) peut lui-même cacher une forme de lâcheté qui renvoie inconsciamment sur le sort de la sans-papiers. Plusieurs pistes diverses viennent donc s'entrecroiser et créer une mosaïque d'être humains qui reflète à petite échelle ce qui se joue dans une société entière mais morcelée. Il manque du panache au rythme comique, peut-être aussi la force d'un vrai film choral, mais d'un autre côté c'est l'émotion, inattendue, qui pointe son nez et permet à l'oeuvre d'être d'une belle ambivalence entre son aspect moqueur (rien ne se résume toutefois à la caricature facile) et son réel message humain. Une finesse que renforcent les interprétations saisissantes de Karin Viard et du fantastique Michel Aumont, vieil homme blessé et amoureux dans ce monde nouveau et injuste.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    BIBI62
    Le 05/04/2010
    127 critiques

    A partir d'un sujet actuel, un homme recueille une sans-papier et contacte un mariage blanc, la réalisatrice Anne Le Ny nous livre une comédie dramatique tout en petites touches sur les rapports familiaux et sociaux, une comédie à la fois drôle et grave, cruelle et cynique, acide, avec des personnages qui voient leur vie chamboulée, qui voient leurs points de vue personnels apparemment prédéfinis soudainement remis en questions, qui doivent prendre des décisions difficiles.
    Les personnages ont leurs failles et leurs faiblesses, ils sont à la fois très attachants et en même temps odieux parfois, on ne sait pas trop s'ils ont tort ou raison de réagir comme ils le font.
    Si la mise en scène est certes d'un classicisme assez banal, le film vaut surtout par ses dialogues souvent corrosifs et drôles (voir la scène ou la soeur à la sortie du restaurant décide de précipiter son frère dans un pseudo-taxi, et lui de rétorquer ensuite "je t'avais dit de te lâcher, c'était sur les blinis, pas pour un inceste avec des échangistes!").
    Il faut dire que ce "couple" familial, cette relation frère-soeur, qui est la base et le gros atout du scénario, est superbement incarné par Fabrice Luchini (en avocat réfléchi, qui s'est forgé une carapace avec sa bonne situation, pour oublier son enfance, mal considéré par son père, puis se fragilisant, il est ici d'une sobriété parfaite, du grand art!) et Karin Viard (en femme déçue par son père, elle va se libérer, elle est à la fois touchante, énergique, drôle, quelle comédienne exceptionnelle!), dans les rôles de ces deux adultes apparemment bien rangés et qui vont se retrouver à un tournant important de leur existence, en vivant cette "petite zone de turbulences" , ils vont devoir ouvrir les yeux sur leurs relations passées, puis faire un choix difficile pour le présent, ils sont entourés par un Michel Aumont malicieux en vieil homme indigne réveillé par sa libido, en père vivant une passion inattendue qui va en déranger beaucoup, jusqu'à vouloir trahir les siens.
    Tout est décrit avec beaucoup de justesse dans l'évocation douloureuse de ces liens familiaux qui semblent éclater avec cet incident impromptu, mais tout est montré sans excès, avec beaucoup de cruauté certes mais aussi avec beaucoup de pudeur.
    Une féroce, décapante, mais surtout subtile et touchante comédie de moeurs sur la transmission familiale, un sujet sensible emprunt de gravité mais traité sur le ton de la légèreté, tout à l'image de ses deux acteurs principaux, royaux dans tous les registres.Une vraie réussite.

    MA NOTE: 14/20



    Site web:  http://lecinedejo.blogs.allocine.fr
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites