Critiques du film: L'Arnacoeur
    L'Arnacoeur
    Ajouter une critique au film
    L'Arnacoeur
    jeremie747
    Le 09/07/2010
    264 critiques
    Le réalisateur a su tirer parti d'une idée de départ très originale pour réaliser une comédie drôle et très enlevée. L'idée en question, c'est cette fine équipe qui truque sans vergogne les situations pour permettre à Romain Duris, afin de briser les couples mal assortis, de séduire les femmes de façon parfaitement infaillible. Cette astuce de scénario se reflète dans une mise en scène qui offre toujours une double lecture de ce qui se passe à l'écran et sollicite la complicité du spectateur. Le réalisateur reprend ainsi les passages obligés de la comédie romantique et les détourne grâce à l'intervention des complices de Romain Duris. Ce dernier joue à merveille l'acteur qui joue mal et forme avec Vanessa Paradis un duo frais et glamour parfaitement contrebalancé par celui formé par les formidables François Damiens et Julie Ferrier. Sans jamais se prendre au sérieux, "L'Arnacoeur" enchaîne donc les scènes hilarantes en dosant parfaitement malice, burlesque et blagues de potache.

    Daydreamer
    Le 19/10/2012
    760 critiques
    Je suis bon public devant ce genre de tentative, et en plus c'est drôle et pétillant.

    fannynours
    Le 11/05/2010
    76 critiques
    Alex est un briseur de couple, professionnel. Lui et sa petite équipe, complétée par sa soeur Mélanie et son mari, Marc, montent de toutes pièces des scénarios enchanteurs pour ouvrir les yeux de femmes malheureuses en amour sans le savoir. En leur montrant le Prince Charmant, Alex leur donne la force de quitter un conjoint qui est bien loin de cet idéal qu'elles peuvent trouver ailleurs. Cependant, ces petites mises en scène sont coûteuses, et l'entreprise frôle la faillite. Les trois compères sont bien obligés d'accepter un contrat qui les remettrait à flots, quitte à aller à l'encontre de leurs principes. Voilà comment ils se retrouvent une semaine avant un mariage, à devoir briser un couple heureux. Mais Juliette, leur jolie victime, n'est pas simple à aborder; Alex se présente à elle comme son garde du corps à Monaco, alors qu'elle règle les derniers préparatifs pour la cérémonie qui fera d'elle la femme de son fiancé américain une semaine plus tard.


    Le scénario, celui d'une comédie à l'eau de rose, légère et réussie, possède la bonne entrée en matière. Le spectateur plonge dans le film facilement, rapidement; les personnages sont installés avec une grande efficacité, tout comme le contexte et le ton. On rit dès le début, grâce à des gags subtilement mis en scène, toujours simples mais plaisants. La comédie ne vire ensuite jamais à la grossièreté - et l'on sait que l'humour gras a pourtant la côte en France -, et le ton est toujours entraînant, et plein de bonne humeur. C'est une petit miracle qu'une comédie romantique à la française n'atteint pas souvent - jamais.


    On en oublierait quasiment les points faibles du scénario, qui se veut justement un peu trop américain et qui ajoute des rebondissements obscurs au lieu de se concentrer sur une bonne base. La situation de départ, celle d'une petite entreprise qui fait trop de frais, à force de monter des mensonges de contes de fée, suffisait largement pour justifier que la fine équipe se retrouve contrainte à accepter un contrat "malhonnête", où le couple à briser semblait parfaitement heureux. Le script du film ajoute à cela une sombre histoire d'emprunt et de dette, qu'Alex aurait auprès de celui qui, finalement, s'avérera être leur client et le père de Juliette, dans le seul but semble-t-il, d'introduire un personnage de grosse brute; cette bête humaine grommelante ne participe pas aux gags les plus réussis du film. L'intérêt du père de Juliette dans les affaires de couple de sa fille reste également injustifié; jamais la moindre information ne filtre sur les avantages qu'il tire de la rupture du mariage de Juliette avec son fiancé américain. Pour terminer sur ces points peu expliqués, et qui auraient mérité un développement plus poussé, Juliette elle-même semble pleinement équilibrée et peu encline à briser son couple et son mariage; les doutes qu'Alex instille en elle ne sont jamais assez fondés et n'ont que peu de puissance.


    En règle générale par ailleurs, si le film réussit à éviter l'écueil de la farce lourdaude, cette sensibilité et cette tendresse permanente peut parfois manquer de force. On aimerait plus de violence et de passion. Le ton reste peu franc, dans l'esquisse de l'amour, et avec des gags trop mignons pour provoquer le fou rire incontrôlable. L'arnacoeur reste drôle, et jamais (trop) niais; et il est plus agréable de sourire à un humour tendre, que de s'ennuyer devant un humour gras et balourd. Romain Duris et Vanessa Paradis s'accordent à merveille, lui prêt à tout pour la séduire, jouant de son charme populaire et de ses pas gracieux sur (I've had) The time of my life, elle campant une petite fille riche mais pas idiote, qui aurait pu naître moins sage dans un milieu social moins cadré. Les seconds rôles ne sont pas en reste; Héléna Noguerra est touchante en délurée nymphomane, et le couple Julie Ferrier/François Damiens parfaitement adorable et crédible, unis par leurs différences mêmes et par leur amour commun pour les jeux de rôles.


    Le réalisateur, au-delà du romantisme, dit aussi poser la question sous-jacente de l'ordre social, celui dans lequel on naît et duquel il est difficile de s'émanciper totalement. Je soulèverais également tout personnellement la question du conflit franco-américain sur le plan des relations amoureuses. Qui choisira Juliette, tiraillée entre le charme français des mensonges d'Alex, et le calme tranquille sans excentricité de son joli fiancé américain?


    Le film ne restera pas dans les annales, mais reste une excellente comédie, dans la verve du chef-d'oeuvre dont elle se revendique, l'unique et génial Dirty Dancing...



    Site web:  http://fannynours.blogspot.com/2010/03/larnacoeur-de-pascal-chaumeil.html
    Luocine
    Le 22/03/2010
    16 critiques
    Beaucoup de succès pour ce film : la presse et les blogs sont unanimes. C’est une comédie et ça fait du bien de rire au cinéma. La parodie des films d’action à l’américaine est bien imaginée et franchement drôle. On connaît la fin avant même que le film ne commence mais cela n’est pas très génant. Les acteurs sont excellents , j'ai beaucoup aimé les seconds rôles.Pour moi, cela ne mérite pas, non plus tous les éloges que j’ai pu lire, peu importe, mes amis et moi avons passé une très bonne soirée.

    Site web:  http://luocine.over-blog.com/
    Lereveur75
    Le 30/01/2011
    11 critiques
    Bon c'est une comédie romantique, certes, mais plutôt bien menée et très bien interprétée. Avec un scénario que je trouve assez original, la romance est mêlée à la supercherie et au suspens avec un rythme soutenu qui fait que l'on ne voit pas le temps passé.

    aude
    Le 09/04/2010
    1 critique
    Première bonne comédie romantique française. on rit de bon coeur, et on se laisse entrainer facilement dans l'histoire. une romance française qui se finit bien, c'est rare !

    Yuko
    Le 07/06/2010
    268 critiques
    Drôle, piquant, surprenant... L'arnacoeur a tout pour plaire. Servi par un casting de rêve, il surprend, par un côté décalé intelligemment mis en scène et une ironie délicieusement irréelle, servant un scénario qui, même basique, n'en devient pas moins désarmant. Rythme effréné pour cette comédie romantique à l'américaine, elle ravive l'émotion du spectateur par un doux mélange d'originalité, de pétillant et de romance...

    Laissons-nous simplement porter... Oublions les quelques maladresses scénaristiques et savourons pleinement et simplement cette comédie désarmante. A voir absolument !

    Site web:  http://art-enciel.over-blog.com
    cristal
    Le 19/03/2010
    211 critiques
    A priori, le thème de la rupture sur commande rappelle le très récent "La copine de mon meilleur ami", produit américain potache et d'une vulgarité sans nom. Sa sauce française (qui n'est en aucun cas un remake), joue plutôt la carte tendance et prouve qu'il reste encore plein de bon goût et de charme dans la grosse production française. Le film ne cache pas ses moyens (couple de stars, décors bling-bling en plein Monaco, réalisation virtuose quoique plutôt contenue), et ravive le plaisir de ces anciennes comédies romantiques de l'âge d'or hollywoodien, où Capra et autres n'hésitaient pas à mordre les conventions du genre pour y apporter une épice relevée. "L'Arnacoeur" reste toutefois plus distant du ton vachard qu'il aurait mérité, mais contre toute attente la romance prévisible se révèle être un véritable beau moment de cinéma ; les atouts charmes Duris-Paradis fonctionnent à merveille et se tisse entre eux un lien touchant qui en fait l'un des plus beaux couples du cinéma français vu dernièrement. Quant au film lui-même, qui se sépare des principaux protagonistes pour aussi s'attacher aux tireurs de ficelles (Damiens-Ferrier, un régal), il adopte une posture américaine très proche d'un "Mission : Impossible" sauce romantique, ce que le réalisateur articule à merveille grâce à un scénario efficace et une réalisation mouvementée mais dont la principale force est aussi la discrétion. Ce qui ne l'empêche pas de se permettre des scènes de nuit et d'aube dans la plus pure tradition des grands classiques de l'époque. Les gags carburent à bonne dose, ni trop ni pas assez, sur un rythme irréprochable nappé de dialogues croustillants. Dans le genre, "L'Arnacoeur" aura parfaitement rempli son contrat, assurant de beaux jours devant lui. Car voilà un moment que comédie et romance n'avaient si bien rimé dans notre production, jonglant entre originalité et fraîcheur.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    BIBI62
    Le 19/03/2010
    127 critiques
    Voici une comédie légère, aérienne, comme on en faisait plus, et qui a surtout un atout majeur: le charme, ce charme qui fait oublier les invraisemblances dont on se balance, le charme qui réussit à ne pas rendre grossières les situations assez incongrues.
    Ce charme qui opère à partir d'un sujet assez original, cet homme qui a le métier assez horrible au demeurant, celui de casser des couples en devenir, mission qui parait impossible, on le doit surtout aux deux interprètes principaux, le couple Romain Duris-Vanessa Paradis.Si le premier apporte toute sa légèreté, sa désinvolture, son élégance et son panache, et irradie véritablement le récit, prouvant à nouveau qu'il peut tout jouer, la deuxième, plus en retrait, dans un rôle moins fort, apporte sa beauté naturelle et la grâce de sa charmante silhouette, avec son air mutin si personnel, et qui correspond bien à ce type de rôle.Le duo fonctionne si bien qu'évidemment dès le début on se doute de l'issue!
    Aussi pour apporter un peu de fantaisie et de loufoquerie on a flanqué notre expert en fausse séduction de deux acolytes totalement imprévisibles et déjantés, interprétés par des pros de l'humour , l'impayable Julie Ferrier et surtout François Damiens, en abruti fini!Il est à l'origine de scènes vraiment hilarantes!
    Plus la participation de Helena Noguerra vraiment démente en nymphomane (quand elle se trémousse en déclarant qu'elle a des fourmis dans la ch....!) .
    On rit ainsi de bon coeur à certains passages, comme on oubliera pas Romain Duris se préparant à pleurer ou répétant Dirty dancing avec son beau-frère, avant de révéler dans la même scène dansée avec Vanessa un vrai talent de danseur!
    Bref, du cinoche agréable et frais, un bon moment de détente, malgré quelques baisses de rythme et une fin convenue, qui concilie comédie et romantisme et qui nous ré-concilie avec la comédie française, et servie par deux comédiens en état de grâce unis par la magie de la complicité.
    Sympa pour aborder le printemps du cinéma!

    MA NOTE: 14/20

    Site web:  http://lecinedejo.blogs.allocine.fr
    Foxart
    Le 30/05/2010
    82 critiques
    Voila donc - pour moi - le buzz le plus incompréhensible de l'année...
    Et, sans doute, le prix du meilleur attaché de presse à décerner d'urgence à ce film qui - VRAIMENT - n'en méritait pas tant mais fut nourri d'une belle promo de supermarché en amont...

    On nous a abreuvé pendant des semaines d'un supposé rythme de folie, d'une écriture de la comédie romantique à l'américaine, de ses acteurs éclatants, de ses second rôles hilarant, etc...

    Et bien tout ça c'est du flan, et du flan beaucoup plus sucré que prévu...

    Ok, Romain Duris fait le show et il le fait foutrement bien: toutes les scènes, notamment de danse où il donne de son corps sont vraiment très belles... Mais elles l'étaient aussi dans Arsène Lupin, ce qui n'en faisait pas pour autant un bon film, loin de là.

    Ok LA Paradis est jolie comme un cœur et le film lui offre même UNE scène hilarante (le play back de Wham dans la voiture)... C'est certes déjà beaucoup mais c'est bien peu étant donné que - il me semble - c'est la seule scène qui m'ait décroché un rire...


    Julie Ferrier, la pauvre, est ici employée pour faire une promotion de luxe de ses prochains sketches sur scène et le réalisateur semble avoir oublié l'immense comédienne qu'elle est et à qui des films comme Paris, Ça se soigne ou Didine rendaient bien mieux honneur et il ne l'emploie dans le film que comme la reine du travestissement en lui accordant un mini-sketch toutes les 10 minutes.

    Helena Noguerra est vraiment l'excellente surprise du film et son abattage laisse souvent pantois, on peut malheureusement regretter que, à l'instar de tous les personnages du film, le sien ne soit traité que d'un seul bloc, comme un pantin au seul service des gags, mais jamais du récit, ni d'une quelconque ambition artistique du film.


    Quand à François Damiens, il me sort par les yeux, désolé, et je le trouve particulièrement mauvais dans ce film médiocre...

    Et malheureusement il faut bien reconnaitre que la seule chose qui sauve vaguement le film du néant absolu n'est ni le scénario, concon et cucul à souhait (Mon dieu, la fin !!! Le pauvre Peter Von Poehl ne méritait pas ça !!!), ni la mise en scène, mollassonne et sans âme, mais bel et bien ses acteurs...

    Mais ça fait justement bien mal au cul de voir des gens aussi talentueux que Duris, Paradis, Noguerra ou Ferrier, se donner ici à 200% et ne recevoir que tant de médiocrité et si peu d'ambition en retour.

    Le succès du film est pour moi un vrai mystère d'autant que sur un sujet proche et dans un décor semblable avec des acteurs tout aussi remarquable, le merveilleux Hors de prix, il y a quelques années n'avait pas reçu tant de laurier, ni de succès public alors qu'il était véritablement hilarant et surtout qu'il offrait vraiment une alternative française à la comédie romantique anglosaxone, en faisant preuve d'un immense talent de mise en scène et d'une ambition d'un tout autre niveau.
    Pas comme cette espèce de guimauve prémâchée pour lectrice de Femme Actuelle, qui se contente de resucer mollement le modèle américain sans y apporter la moindre singularité.

    Et puis prendre Dirty Dancing comme référence ultime... désolé, mais moi je préfèrerais toujours Lubitsch, Wilder, Stanley Donen, Pierre Salvadori et l'acidité des grandes comédies italiennes...

    Nous n'avons décidément pas les même valeurs !!!

    Site web:  http://foxart4.blogspot.com/
    page 1
    >
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites