Immortel (L')

    |  10 |
    J'aime:
    QUAND ON ENTRE DANS LA MAFIA, ON N'EN SORT JAMAIS - Charles Matteï, après un passé de gangster, mène une vie rangée et tranquille. Mais un matin, il est attaqué et laissé pour mort dans un parking de Marseille. Contre toute attente, il survit. Thriller dramatique sur fond de guerre des gangs, L'Immortel est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de Franz-Olivier Giesbert qui s’inspirait lui-même de faits réels, opposant Jacques Imbert, dit Jacky Le Mat, dernier parrain du milieu marseillais, et son ennemi juré Tany Zampa.
    Affiche du film Immortel (L')
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Immortel (L')

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.15 pour 347 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 55min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Immortel (L') : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Total Khéops
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Borsalino
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film French connection
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Payback
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Borsalino &amp; co.
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Cercle rouge
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Immortel (L')

    Charly Matteï a tourné la page de son passé de hors la loi. Depuis
    trois ans, il mène une vie paisible et se consacre à sa femme et ses
    deux enfants. Pourtant, un matin d'hiver, il est laissé pour mort dans
    le parking du vieux port à Marseille avec 22 balles dans le corps.
    Contre toute attente, il ne va pas mourir... Cette histoire est
    inspirée de faits réels, mais où tout est inventé, au coeur du Milieu
    marseillais.

    Photos du film Immortel (L')

    Ajouter une photo du film Immortel (L')

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Immortel (L')
    L'immortel - BA
    Bande-annonce VF
    12125 Vues
    L'immortel - Teaser
    Bande-annonce VF
    966 Vues

    Listes avec le film Immortel (L')

    Ajouter une liste au film Immortel (L')
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....
    Le culte de l'absence de pardon se célèbre au cinéma depuis des lustres. Au temps où Charles Bronson faisait justice lui-même, dans Un justicier dans la ville – dont Death Wish, avec Bruce Willis, est...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Immortel (L')
    BIBI62
    Le 24/03/2010
    127 critiques
    Vu en avant-première à l'UGC-Ciné-Cité-La Défense, en présence du réalisateur Richard Berry et de Jean Reno, les deux faisant preuve d'une belle complicité sur scène ( ils se connaissent depuis plus de trente ans).
    Tiré d'un roman, inspiré lui-même de l'histoire vraie d'un parrain du milieu marseillais qui rentre en guerre avec son ancien ami qui le trahit, en voulant l'éliminer, cette histoire de vengeance est un thriller matiné de film noir avec comme toile de fond la colorée ville de Marseille.
    On retrouve dans ce film tous les codes inhérents à ce genre, avec le sens fort de l'amitié virile, le respect de la famille, le tout est décrit avec chaleur, violence et passion, sans fioritures, sans concession, et la violence est souvent très puissante et parfois presque insoutenable, ce qui accentue le réalisme saisissant du propos, rien n'est édulcoré.
    La vengeance de Charly est inéluctable, pour protéger les siens, pour conserver son honneur perdue, il ne le fait pas par plaisir mais par nécessité, car s'il s'est retiré des "affaires", il se voit rattraper par son passé, comme il est dit sur l'affiche "le sang versé ne sèche jamais" et il n'y a pas de pardon possible pour les traitres.
    Le gros atout du film est sa réalisation nerveuse, pleine d'intensité, avec des scènes filmées souvent caméra à l'épaule qui accentuent le côté haletant de l'action, pour en être au plus près et se sentir secoué, le tout porté par une musique qui se marie harmonieusement aux séquences souvent choc, avec des personnages et des seconds rôles haut en couleur.
    Pourtant à côté de cette maestria technique assez singulière subsistent quelques défauts qui empêchent d'adhérer totalement à l'histoire et gâchent un peu notre plaisir: quelques invraisemblances comme le fait que cet homme paralysé d'un bras et d'une jambe, suite à son attentat, puisse s'engager dans une folle course-poursuite à moto!quelques scènes intimistes assez ratées aussi. Quand à l'interprétation, si Jean Reno est vraiment magnifique et est en plein dans le personnage, dans la peau de cet homme à la fois fort et fragile, qui devient justicier et vengeur forcé, sans autre but que de sauver sa famille, qui a gardé le sens de l'honneur (l'acteur trouve un rôle à la mesure de son charisme, usant de son physique, de sa voix rauque fatiguée, apportant toute la gravité et le fatalisme nécessaire à ses actes), à ses côtés dans le rôle du grand méchant, traître et lâche, Kad Merad, (erreur de casting?) qui malgré ses efforts louables, a du mal à nous faire oublier ses rôles de comédie, justement par le fait que son personnage va peut-être trop vers la caricature, à l'image de la scène où il arrive à la clinique. Quand à Marina Fois, elle aussi dans un contre-emploi surprenant, elle s'en sort plutôt bien dans le personnage sensible de la flic veuve.
    Quand au formidable Jean-Pierre Darroussin, son talent est malheureusement ici trop peu utilisé, il est sous-employé, à part dans la scène finale, dommage.
    Malgré un certain talent de mise en scène et une atmosphère bien rendue, on passe à côté d'un grand film.Un polar ultra-violent qui malgré tous ses défauts reste d'une superbe efficacité narrative, avec un Jean Reno qui, avec ce personnage emprunt de gravité et de lyrisme, trouve ici un de ses meilleurs rôles.

    MA NOTE: 12/20

    Site web:  http://lecinedejo.blogs.allocine.fr
    bruno31
    Le 25/03/2010
    1 critique
    vu en AP sur Toulouse, mais personne n'est venu pour vanter ce film; Réno absent pour cause d''enregisteement chez Druker avec toute l'équipe;
    j'ai été très déçu par ce film, violent, trop de ralentis, la musique classique en excès...bref Réno en fait trop, Kad Méral à contre emploi pas convaincant; et Berry nous a habitué à mieux !
    mais c'est de l'Europacorp, du Besson: alors il faut faire en faire plus que plus; autant revoir Transporteur ou Taxi.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites