Critiques du film: Esther
    Esther
    Ajouter une critique au film
    Esther
    Strange-Movies
    Le 28/01/2010
    5 critiques
    Bien que La Maison de Cire ne témoigne d’indiscutables qualités, le film avait en son temps pâti d’un casting visiblement constitué dans l’unique objectif de s’octroyer un capital sympathie non négligeable auprès du public adolescent. Un choix plus que contestable au vu de la relative brutalité dont s’habillait le premier long de Jaume Collet-Serra, réalisateur catapulté du même coup dans les rangs des espoirs les plus prometteurs de la nouvelle vague de l’horreur américaine. Un temps éloigné du registre afin de poser sur pellicule le très contestable film de commande Goal II : La Consécration, le cinéaste d’origine espagnole laisse aujourd’hui enfin exploser son potentiel avec son troisième témoignage cinématographique. Initialement tourné en 2007, victime d’une post-production interminable et de quelques reshootings en février 2009, Esther se profile malgré l’apparente frilosité de ses producteurs comme une œuvre authentique et aboutie.

    Site web:  http://www.strange-movies.com/critique-esther.html
    CRITIQUEFILMFRED
    Le 16/05/2010
    31 critiques
    Voilà un film fait par le cinéaste espagnol Jaume Collet-Serra qui a déjà réalisé La maison de cire et Goal 2 (dont j'en ai vu aucun) qui vaut le coup d'être vu.
    Je ne m'attendais vraiment pas à un si bon film, il est très prenant et angoissant!!! Un film qui peut être assez dérangeant, à cause du sujet de l'enfant tueur, mais qui est absolument génial, le réalisateur nous donne une ambiance malsaine et fait monter l'angoisse fur à mesure, pour moi ce film est une petite perle du cinéma de frisson et qui nous offre la grosse claque de l'année en matière de thriller (année 2009 bien sûr), de plus les acteurs sont remarquables, surtout Isabelle Fuhrman (vu dans Hounddog avec Dakota Fanning) âgé que de 12 ans et qui joue ici le rôle de Esther à merveille, elle est tout simplement excellente, une actrice avec un grand avenir devant elle !!
    J ai bien envie de rentrée dans plus de détail, mais alors je devrais dévoiler certaines choses du film, donc je m'abstient.
    Je vous conseille de voir cette petite merveille “Esther” qui est une vraie surprise !!!

    Site web:  http://critiquefilmfred.over-blog.com/#
    ingoruptibles
    Le 28/12/2009
    50 critiques
    Les enfants peuvent faire très peur au cinéma, et Jaume Collet-Serra l’a bien compris. Le réalisateur de La Maison de cire (avec Paris Hilton !) décide donc de jouer avec nos nerfs en nous narrant l’histoire d’une petite fille très inquiétante et surtout très méchante, à mi-chemin entre les personnages d’Annie Wilkes (Misery) et de Kayla Scavo (Desperate Housewives). Le réalisateur prend un plaisir sadique à mettre son histoire en place : la face cachée d’Esther et ses premiers "exploits" n’arrivent qu’après une bonne demi-heure. Esther est avant tout un film d’ambiance, la peur provenant principalement du suspense créé par l’instabilité mentale de cette petite chipie. En tournant son film sobrement et en faisant monter la tension en puissance, Jaume Collet-Serra prend surtout soin de développer son personnage central, et c’est une réussite : la petite Esther est tout simplement effrayante. Interprétée par Isabelle Fuhrman (seulement 12 ans !), sa "frimousse" vous hantera pendant plusieurs nuits après avoir vu le film… Avec une mise en scène tout ce qu’il y a de plus classique, le film n’échappe pas aux codes du genre sans toutefois tomber dans le cliché excessif et en gardant une certaine crédibilité (l’attitude de certains protagonistes peut sembler laxiste mais n’est-il pas impensable d’imaginer une fille aussi jeune perpétrer des actes aussi horribles ?). Certains passage du film brillent même par leur justesse, en traitant de la difficulté à faire le deuil d’un enfant. Très conventionnel mais efficace, Esther constitue au final une agréable surprise.

    Pour découvrir les critiques des autres rédacteurs, rendez-vous sur le blog...

    Site web:  http://www.ingoruptibles.com/article-critique-esther-orphan--41923491.html
    Daydreamer
    Le 20/10/2012
    760 critiques
    Une bonne surprise, un film efficace où la tension monte peu à peu et on attend le dénouement et quelques réponses avec un certain plaisir. L'interprétation est bonne et la petite fille convaincante, voire surprenante.

    vddan
    Le 27/05/2010
    90 critiques
    Le film : BIEN (+)



    Voilà donc ce thriller mâtiné de faits sanglants, sous le visage mystérieux et intrigant de cette Esther. Le film et les faits surfent sur pas mal de scénarios mis en images ces dernières années, avec plus ou moins de bonheur. Celui-ci apporte un jeu d'acteurs de bons niveaux, le scénario nous trimballe avec calme, parfois avec perversité, entre drame familial, orphelinat des pays de l'Est et petit traité sur l'adoption de la famille parfaite. Le gros défaut de ce genre de film c'est qu'on a l'impression de l'avoir déjà vu , et certaines scènes m'ont rappelées pas mal de films vu ces dernières années. De plus le scénario amène certaine invraisemblance dont le Père ne réagissant guère à ces phénomènes étranges et certaines situations loufoques. Malgré ces petits défauts, au final la force d'ESTHER est de faire monter le suspens et la pression sans tomber dans la surenchère sanguinolente, un film à la croisée des genres, plus thriller qu'horreur !!!!
    Test complet.....

    Site web:  http://critiquesdefilms.over-blog.net/article-esther-test-blu-ray-francais-all-zone-51146586.html
    olivier.demangeon.5
    Le 20/10/2016
    1014 critiques
    « Esther » est un bon thriller qui tient plus de l’horreur de situation que de l’horreur visuelle, même si on peut considérer la scène d’ouverture comme légèrement gore. L’histoire est intéressante, mais bascule dans une forme classique dès lors que l’on comprend qui est vraiment le personnage d’Esther. L’intrigue est basique et n’apporte rien de nouveau. La photographie offre quelque vues sympathiques, mais se cantonne à la maison du couple Coleman. Le casting est correct, mais Isabelle Fuhrman offre une prestation de premier plan. Reste un film qui se laisse agréablement regarder sans pour autant nous faire, trembler, ni même sursauter.

    Site web:  http://wp.me/p5woqV-27F
    BIBI62
    Le 31/12/2009
    127 critiques
    Voici en cette fin d'année ce qu'on appelle un film de genre, film d'horreur, d'épouvante?non pas vraiment en fait, malgré la publicité un peu racoleuse faite de ce côté-là, plutôt un thriller angoissant, film d'ambiance traitant du dérèglement et de l'instabilité mentale d'une jeune fille étrange, le tout insidieusement propulsé dans l'univers d'une famille qu'elle va à son tour désagréger, en en faisant d'abord ressurgir avec jubilation et sadisme les vieux démons, celui de l'alcool pour la mère, celui de l'infidélité pour le père, en en révélant leurs lourds secrets (avant de révéler le sien!) puis en exerçant un chantage aux enfants devenus témoins , comme pour mieux les culpabiliser en les rendant complices de ses atrocités.Ou comment la perversion vient noircir un apparent bonheur.
    Alors bien sûr il ne faut en aucun cas démasquer son véritable secret, source de tous ses maux, et la fin est d'ailleurs en ce sens-là vraiment totalement imprévisible je pense, personnellement j'avais à un moment pensé à autre chose, disons plus classique, ce qui fait qu'après-coup on comprend mieux certains de ses comportements, et alors plein de morceaux du film nous éclaboussent en mémoire.
    Même si le début du film est un peu lent, peu à peu, tranquillement mais puissamment, une tension se met en route, s'installe et ne nous lâche plus, jusqu'à ce fameux secret final avant le vrai grand final plus horrifique, certes un peu "grand-guignol" mais finalement classique et attendu dans sa mise en scène pour ce genre d'histoire terrifiante.
    Ce que le réalisateur a le mieux réussi c'est la peinture psychologique des personnages, à la fois celui d'Esther, visage d'ange en apparence, mais véritable diablesse en robes et rubans d'un autre monde, la jeune actrice Isabelle Fuhrman est vraiment extra en fille inquiétante, dérangeante, à la fois fascinante, repoussante, diabolique, le personnage de la mère est lui aussi très bien étudié, émouvant, torturé (elle replonge dans ses vieux démons, elle n'arrive pas à faire son deuil), c'est la seule qui a des doutes sur "l'innocence" d'Esther,elle est interprétée par une formidableet sensible
    Vera Farmiga, tout en rupture et fragilité, une grande actrice, sans oublier la petite soeur sourde, elle aussi touchante dans son mutisme et sa souffrance.
    Un thriller angoissant très bien senti, sans esbroufe et sans racolage excessif,une histoire psychologique qui tient la route, souvent horrifiante, mais bouleversante aussi, avec cette interaction familiale et le traitement du deuil , un récit qui nous tient en haleine jusqu'à ce dénouement inédit, bien servi par le jeu de deux actrices exceptionnelles.
    N'étant pas particulièrement emballé par un film que je voyais plus au départ comme un énième "enfant du diable" gore et plus film d'horreur, c'est finalement à l'arrivée une belle surprise, et donc une belle réussite pour clore l'année 2009.

    Site web:  http://lecinedejo.blogs.allocine.fr
    cristal
    Le 02/01/2010
    211 critiques
    Et c'est la dernière semaine qu'apparaît le sommet d'effroi de l'année. Déjà fortement remarqué avec "La maison de cire", variation fantastique aux relans visuels d'un Dario Argento période "Suspiria", Jaume Collet-Serra monte la barre d'un niveau avec cet excellent thriller immoral qui pousse le vice assez loin. "Esther", avec sa petite fille au sourire d'ange et ses vêtements proprets, sa famille trop parfaite et ses lumières chiadées, annonce déjà la partie de plaisir qui va suivre dans l'horreur et le dérapage incontrôlé de cette fillette orpheline qui a l'air d'en vouloir à sa famille adoptive. Dans les 20 premières minutes, Collet-Serra joue fadement de la mise en condition et enfile les stéréotypes comme des perles sur un collier. Lors de quelques vaines tentatives, il essaye de nous effrayer mais sa mise en espace est médiocre ; on se demande bien à quoi servent ces sempiternelles séquences de miroir qui ont traversé l'histoire du film d'horreur (miroir = reflet imprévu = sursaut). Car au final, "Esther" n'est pas un film d'horreur (auquel cas il est totalement raté) mais un film vicieux qui dégoupille à l'acide les valeurs familiales américaines, une oeuvre qui enfonce le couteau dans la plaie jusqu'à l'insoutenable. Le personnage, d'une incroyable puissance et d'un charisme à mille lieues du récent "Joshua", est un prédateur qui ne s'arrête jamais, tenant le spectateur toujours en haleine grâce au toupet incroyable du cinéaste et à sa montée en puissance finement réalisée parmi de nombreuses bonnes idées (notamment la soeur muette). L'interprète de cette monstrueuse Esther mérite d'être soulignée, voire même portée aux nues tant la maturité ténébreuse qu'elle évoque impressionne du haut des 10 ans de la comédienne. Plus le film avance, plus la tension monte, jusqu'à un sommet impensable, twist vertigineux à ranger aux côtés de "Fight Club" et "Le Village". Personnage de méchante déjà mythique, "Esther" n'est pas loin d'incarner un tournant important dans l'histoire du film d'horreur qui, plutôt que de nous faire sursauter vaguement et banalement, parvient à nous secouer de l'intérieur jusqu'à nous faire avaler avec un plaisir quasi-criminel une telle immoralité. Sans jamais tomber dans le danger d'un cinéma malsain, "Esther" joue astucieusement des codes du genre et en recréé la perception et le langage. Un tour de force qui vient prouver le talent certain de Jaume Collet-Serra, l'un des cinéastes les plus prometteurs de sa génération.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites