Sex and the City 2

    |  23 |
    J'aime:
    LES NEW-YORKAISES REVIENNENT PLUS ASSAGIES.VRAIMENT ? - Deuxième volet cinématographique de la saga, Sex and the City 2, est une comédie romantique pétillante et drôle, qui nous entraîne à nouveau dans les aventures de nos héroïnes préférées, sous le soleil d'Abu Dhabi. Alors que chacune tente de s'en sortir dans leur vie personnelle, Samantha rencontre un riche milliardaire qui lui propose de venir le voir dans son hôtel pour en faire la promotion. Sam accepte alors à une condition... Que ses amies viennent avec elle !
    Affiche du film Sex and the City 2
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Sex and the City 2

    UTILISATEURS
    (2.6 pour 503 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 25min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Sex and the City 2 : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Sex and the City : le film
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Sex &amp; the City   (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Confessions d&#039;une accro du shopping
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Triple Alliance
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Reines de Manhattan (Les) (Série)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Love &amp; the City
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Sex and the City 2

    Que passe-t-il après avoir dit « Oui » ? La vie est telle que ces dames l'ont toujours rêvée, mais ce ne serait pas "Sex and the City" si elle ne leur réservait pas quelques surprises... cette fois, sous la forme d'une aventure glamour, baignée de soleil, les entraînant loin de New York dans l'un des endroits les plus luxuriant, exotique et vivifiant de la planète ; là où les fêtes ne s'arrêtent jamais et où le mystère est omniprésent. C'est une escapade qui arrive à point nommé pour les quatre amies, qui se retrouvent dans - et s'insurgent contre - leur rôles traditionnels d'épouse et de mère.

    Photos du film Sex and the City 2

    Ajouter une photo du film Sex and the City 2

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Sex and the City 2
    20492 Vues
    Sex and the City 2 - BA VF
    Bande-annonce VF
    1063 Vues
    743 Vues

    Listes avec le film Sex and the City 2

    Ajouter une liste au film Sex and the City 2
    Parmi les plus belles histoires d’amour du cinéma, la comédie romantique américaine propose les histoires d’amour les plus populaires. Entre amour et comédie, de nombreux réalisateurs célèbres se sont...
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!

    vous voulez organisez un fêtes avec vos copines et vous ne savez pas quoi mettre comme film et bien cette liste est idéale.27 robes,bridjet jones,et si c'etait...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Sex and the City 2
    marygoodnight
    Le 02/06/2010
    66 critiques
    "Sex and the city 2", c’est un peu "Quatre mariages et un enterrement". On célèbre les noces (de coton, cuir, froment, étain ?) de Carrie & Big, Charlotte & Harry, Miranda & Steve, Stanford & Anthony (leurs deux best friends gays).
    Au passage, on enterre les vies de jeunes filles de quatre héroïnes indépendantes et délurées...

    (Lire la suite sur Les Chroniques de Mary Goodnight...)

    Site web:  http://www.goodnightmary.fr/2010/06/sex-and-city-2-pintades-abu-dhabi.html
    cristal
    Le 12/06/2010
    211 critiques
    On se fait tout d'abord prendre au piège du plaisir familial ; celui de retrouver Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte, elles qui ont bercé plus d'une femme (et d'un homme à coup sûr!) pendant une génération entière. Leur première escapade au cinéma, tant redoutée, n'avait pas été si catastrophique : on y retrouvait tout ce qui faisait le sel d'un épisode, étalé de manière simple sur un format (très) long. Deuxième essai, première idée : voilà le problème principal de cette suite. 2h25 encore, un seul schéma, toujours le même, reconduit jusqu'à l'épuisement de la forme. Une suite a pourtant tout interêt à se renouveler, et non pas à reprendre un même principe pour la énième fois. Même si l'exotisme est de mise (voilà le changement), cela ne transforme certainement pas un film en une réinvention. Balancer nos quatre filles endurcies à Abou Dabi, même si cela contraste étrangement avec l'habitude de la série, n'était pas une mauvaise idée. Seulement, le film se cherche une conviction politique et féministe affligeante, réinjectant aux Etats-Unis tous les pouvoirs, notamment celui de changer le monde. Voir quatre greluches en Chanel de mauvais goût s'agiter les fesses devant des femmes en Burqa qui, ô merci les grands couturiers, sont en fait habillées à la mode new-yorkaise est tout simplement... consternant. 2h20 de mélodrame pleurnichard sur des femmes indécises qui vont apprendre la vie aux autres, c'est évidemment ce grand esprit américain qui reprend la parole et la volonté, c'est-à-dire la démagogie basique et insupportable. La vulgarité hallucinante du film, entre l'érection d'un homme devant un conservateur musulman, le cuir moulant de Miranda qui laisse aperçevoir son firmament en gros plan ou encore l'intégralité des dialogues (la vulgarité, d'accord, mais avec une morale bien-pensante derrière, non), montre une chute libre du bon goût vers des bas-fonds indéfendables de provocation gratuite et de moralité niaise. Même le mariage gay, tout dans le trop-plein et dans la caricature, ne ressemble finalement même plus à une caricature tant l'Amérique (donc le film) se morfond dans son image pleine de dérision au point de confondre l'excès avec l'exagération. Le Moyen-Orient vu par les Etats-Unis, c'est le royaume du kitsch sur lequel plane une petite réminiscence d'attitude mormonne qu'ils portent encore en eux (d'où le fait que Carrie passe 30 minutes du film à remettre son couple en question parce qu'elle a délivré un baiser de deux secondes à un homme qu'elle n'aime pas et qu'elle ne reverra pas). A ce point de ridicule et de danger, d'ennui même, le film est à l'image du mariage gay qu'il met en scène au début : tout en quotas et en 'marginaux', l'air de dire que, même s'ils ne seront jamais comme ces quatre pimbêches idiotes et botoxées, arabes et gays peuvent prétendre à l'Amérique. Auraient-ils raison d'accepter?

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites