L'Imaginarium du docteur Parnassus

    |  35 |
    J'aime:
    - Pour sauver sa fille du pacte avec le diable Mr Nick qu'il a fait, le Dr Parnassus se lance dans une course contre la montre dans le monde merveilleux de son imaginarium. Porté par le regretté Heath Ledger, mort pendant le tournage, Jude Law, Colin Farell et Johnny Depp, L'imaginarium du Docteur Parnassus est un film fantastique totalement déjanté, féerique et coloré, qui nous entraîne dans un manège inquiétant et coloré.
    Affiche du film L'Imaginarium du docteur Parnassus
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    L'Imaginarium du docteur Parnassus

    UTILISATEURS
    (3.15 pour 330 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    2h 3min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    L'Imaginarium du docteur Parnassus : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Les Frères Grimm
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Chroniques de Spiderwick
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Monde fantastique d’Oz
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Magicien d&#039;Oz
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Undead
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Prestige
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film L'Imaginarium du docteur Parnassus

    Avec sa troupe de théâtre ambulant, " l'Imaginarium ", le Docteur Parnassus offre au public l'opportunité unique d'entrer dans leur univers d'imaginations et de merveilles en passant à travers un miroir magique. Mais le Dr Parnassus cache un terrible secret. Mille ans plus tôt, ne résistant pas à son penchant pour le jeu, il parie avec le diable, Mr Nick, et gagne l'immortalité. Plus tard, rencontrant enfin l'amour, le Docteur Parnassus traite de nouveau avec le diable et échange son immortalité contre la jeunesse. À une condition : le jour où sa fille aura seize ans, elle deviendra la propriété de Mr Nick. Maintenant, il est l'heure de payer le prix... Pour sauver sa fille, il se lance dans une course contre le temps, entraînant avec lui une ribambelle de personnages extraordinaires, avec la ferme intention de réparer ses erreurs du passé une bonne fois pour toutes...

    Photos du film L'Imaginarium du docteur Parnassus

    Ajouter une photo du film L'Imaginarium du docteur Parnassus

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de L'Imaginarium du docteur Parnassus
    Bande annonce VO
    Bande-annonce VF
    35513 Vues
    Bande annonce vo
    Bande-annonce VF
    1052 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film L'Imaginarium du docteur Parnassus

    Ajouter une liste au film L'Imaginarium du docteur Parnassus
    Au début des années 2000, un sortilège a frappé les jeunes esprits : les séries littéraires d'aventure fantastique ! Au premier rang de celles-ci, la saga Harry Potter bien sûr. Le cinéma prit vite le...
    Nous savons tous que le cinéma est un support magique qui permet de voyager dans des univers différents. La magie est doublée lorsque les films que nous voyons parlent de la... magie ! Cinetrafic a créé une...
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film L'Imaginarium du docteur Parnassus
    cristal
    Le 16/11/2009
    211 critiques
    Il paraît quasiment nécessaire d'apprécier les travaux filmiques de Terry Gilliam avant de traverser le miroir de sa nouvelle expérience, mélange de magie et de film fantastique lumineux duquel émane les morales propres au cinéaste. Sans renier son univers complètement barré où se mêle distorsion du temps, étranges monstres et décors hallucinatoires, Terry Gilliam fait de ce nouveau film peut-être son oeuvre la plus cohérente, paradoxalement. Malgré les nombreux problèmes encourus lors du tournage, le récit fabriqué (car il s'agit d'un film plus fabriqué qu'il n'est réalisé, au bon sens du terme), pétri des mains de l'artiste, semble prendre une forme beaucoup plus accessible que précédemment. Oeuvre sculptée, terriblement tendre dans ses contours imparfaits, pleine de cynisme, "L'imaginarium du Dr. Parnassus" ouvre les portes de différents mondes, tous beaux à croquer ; on a presque l'impression de voir dans certains décors psychédéliques des zones neurologiques du Gilliam en question, comme s'il appliquait à l'image tous les délires qui peuplent son inconscient, quitte à repousser les limites du l'impossible et de l'irréalisable. Le résultat est affolant d'inventivité, étrangement rythmé et monté car le décès d'Heath Ledger en plein tournage imposa une refonte totale du récit et de bizarres bouées de sauvetages à travers les apparitions d'acteurs caméléons (Jude Law, Colin Farrell, Johnny Depp au-delà du miroir). Histoire foutraque située entre Faust et Lewis Carroll, Gilliam fait appel à un mélange des contes et des mythes pour créer son propre univers, parfois proche du Seigneur des anneaux autant qu'il peut appartenir à un langage inspiré par Tim Burton. Pot-pourri étonnamment personnel au final, que le cinéaste alimente d'auto-citations. Mais rien de narcissique non plus dans cet exercice merveilleux, ôde aux infinies libertés du cinéma. Tout ce que cet Imaginarium pourrait malencontreusement être, il ne l'est pas, et c'est bien là que prend source l'effet Gilliam. Tout s'assemble comme les pièces d'un manège en bois, chorégraphie méticuleuse de pantins et de poupées pour un tour de magie aux accents fatalistes. La fin culmine jusqu'à l'émotion, destination amère d'un voyage à travers le temps et l'imaginaire. Beau moment de cinéma, "L'imaginarium du Dr. Parnassus" est la renaissance d'un cinéaste majeur dans sa facilité d'empreinte et sa verve poétique, ouvert à une infinité d'équations mathématiques qui donnent avec toute la spontanéité qu'on lui connaît ce trajet enchanteur, kitsch et boisé, légende à lui seul dans lequel règne la joie des êtres humains et leur pouvoir commun.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    jeremie747
    Le 09/07/2010
    264 critiques
    Il faut d'abord noter la prouesse scénaristique. Le remplacement d'Heath Ledger, mort pendant le tournage, par Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell, a donné naissance à une très belle idée de mise en scène qui enrichit le film bien plus qu'il ne le pénalise. Ensuite, il y a la magie de l'incorrigible Terry Gilliam. Il y a tant d'idées (de scénario, visuelles, de mise en scène) qu'il y aurait matière à faire trois films différents à partir de cet "Imaginarium du Docteur Parnassus". Le film virevolte en permanence entre la réalité et l'imaginarium, envers d'un miroir qui fait vivre aux gens l'expérience de leur propre imagination. Dans le film, on découvre ainsi des imaginations de plus en plus complexes, partant de celle terne et creuse d'un ivrogne pour finir avec celle fourmillante, presque une seconde réalité, de Parnassus et de ses disciples pour qui le monde ne tourne que grâce aux histoires qui y sont racontées. Ca semble donc parfois un peu foutoir, mais c'est le charme de ce réalisateur fantasque et brillant qui mélange fête foraine, mythe faustien, manichéisme et roman russe. Le génial personnage du Diable, petit homme narquois et facétieux, préférant les tours de passe-passe un peu cheap à la magie noire, et ne faisant que s'appuyer sur le penchant des hommes pour la facilité du vice fait immanquablement penser au Satan de Boulgakov dans "Le Maître et Marguerite", en virée dans Moscou juste pour mettre un peu d'animation. Le damné de Terry Gilliam ne rotit pas dans les flammes de l'enfer, il est juste condamné à passer son immortalité dans la frustration de devoir parier sans cesse avec le Diable et de perdre toujours.

     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites