New York, I love you

    |  1 |
    J'aime:
    - Porté par un casting cinq étoiles et réalisé par douze réalisateurs de talent, New York, I Love You est un film poétique, étrange, attachant ou encore mélancolique, qui nous plonge, à travers plusieurs courts-métrages, au coeur des rues et des quartiers de la ville qui ne dort jamais, New York.
    Affiche du film New York, I love you
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    New York, I love you

    UTILISATEURS
    (2.95 pour 45 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 43min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    New York, I love you : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Paris, je t&#039;aime
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rio, I love you
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Happy Endings
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Au nom d&#039;Anna
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Un automne à New York
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 500 jours ensemble
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film New York, I love you

    Depuis l'invention du cinéma, New York n'a jamais cessé de fasciner les
    cinéastes, qui y puisent d'infinies émotions dans des décors aussi
    spectaculaires qu'uniques. Des gratte-ciel miroitants aux parcs et aux
    rues qui sont comme autant de mondes, la ville a été immortalisée dans
    des milliers de films à travers des centaines d'atmosphères
    différentes.

    Photos du film New York, I love you

    Ajouter une photo du film New York, I love you

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de New York, I love you
    7022 Vues

    Listes avec le film New York, I love you

    Ajouter une liste au film New York, I love you
    Parmi les plus belles histoires d’amour du cinéma, la comédie romantique américaine propose les histoires d’amour les plus populaires. Entre amour et comédie, de nombreux réalisateurs célèbres se sont...
    Merci pour vos votes! Cette session 2010 est dorénavant close, passons à 2011! N'oubliez pas de voter pour vos films préférés sur le nouveau classement... D'ici là, bonne année 2011, et bons films!

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film New York, I love you
    cristal
    Le 15/04/2010
    211 critiques
    Il est difficile de ne pas s'attacher à un film à sketches comprenant des grands noms de cinéastes et d'acteurs, surtout quand ceux-ci ont pour défi de peindre l'entité d'une grande ville. "Paris je t'aime", dans toute son inégalité, nous l'avait prouvé avec le charme naïf de ces vieux programmes à touristes dont le goût désuet jouait finalement en la faveur du film. Pourtant, cette version new-yorkaise de marivaudages en tous genres peine à décoller ; premièrement parce que la ville ne se résume qu'à des taxis et des pharmacies, ensuite parce que malgré différentes tonalités, on ne trouve ici aucun mélange des genres, là où "Paris je t'aime" mixait aisément le mélodrame, la comédie caustique, le film fantastique et l'art abstrait. De plus, erreur de montage, certains segments se construisent même à travers les liaisons effectuées entre d'autres courts-métrages. Le montage confond alors des films identiques à la suite, dénués pour la plupart de patte et d'invention. Chacun joue une carte consensuelle d'où ne ressort aucune exaltation des sentiments, reposant au final sur la faible mise en abîme du film (la jeune filmeuse dont les vidéos sont projetés sur des murs, des hôtels et des rues new-yorkaises en conclusion de l'ensemble). Aucun segment ne marque après la vision du film comme avaient pu le faire ceux de Tom Tykwer ou de Walter Salles dans la version parisienne. On retiendra éventuellement la créativité comique d'Yvan Attal, l'esthétisme léché de Shekhar Kapur, ou celui de Joshua Marston fixant avec acidité et amertume un couple de retraités se balladant dans les rues pour leur 63ème anniversaire de mariage. Au mieux, les courts-métrages sont sympathiquement oubliables (Natalie Portman, Brett Ratner), au pire ils sont inconsistants (Fatih Akin, Shunji Iwai), niais (Mira Nair) ou prétentieux (Jiang Wen, Allen Hughes). New York I love you, moi aussi, mais pas comme ça.

    Site web:  http://moncinemamesfilmsmonart.blogs.allocine.fr/
    fannynours
    Le 11/05/2010
    76 critiques
    Après Paris, je t'aime, qui réunissait les courts-métrages de vingt-deux réalisateurs, le producteur Emmanuel Benbihy réitère l'opération en plaçant cette fois les personnages et leurs chassés-croisés amoureux à New York. Les onze courts-métrages s'entremêlent, et autant de clichés de relations durables, éphémères, impossibles, absurdes ou réalistes. Comme dans Paris, je t'aime, les réalisateurs ont eu deux jours et deux nuits pour tourner, sept jours pour monter, et l'obligation de tourner tous avec la même équipe technique - notamment le même chef décorateur et le même costumier, chose importante pour l'homogénéité du film.


    On trouve toutes les histoires parmi les courts-métrages: depuis le puceau jusqu'au couple qui fête ses 63 années de vie commune, en passant par le couple qui renouvelle les passions; tous les âges, tous les métiers, du voleur à la pute de luxe en passant par le pharmacien et l'actrice; les différentes atmosphères, de la préparation d'un mariage juif à la rencontre ratée entre un bonimenteur et une inconnue, en passant par l'attraction sexuelle intense entre deux quidams qui ne savent pas pourquoi ils finissent toujours par coucher ensemble. Le point commun à toutes ces histoires, c'est New York, ses rues dans la nuit et ses taxis qui les parcourent. Il y a évidemment des histoires réussies, et d'autres qui sont ratées. L'ensemble est inégal, parfois un peu long - le film, dans sa totalité, dure 143 minutes - "I love you" en langage numérique...


    Si Paris, je t'aime m'avait déçue, au point de ne pas en garder beaucoup de souvenirs, New York, I love you m'a, dans l'ensemble, enchantée. Est-ce parce que je connais trop Paris, et ses clichés? A New York, tout me semble neuf, différent et possible. Et si les quartiers qui servent de décors sont ceux des cartes postales, le fait de ne pas connaître la ville donne l'illusion d'un quotidien entouré de lumières basses, tohu-bohu joyeux et coloré, de nuit perpétuellement éclairée par des bistrots chaleureux. Pour autant que je m'en souvienne, dans le précédent opus, les liens entre les courts-métrages ne contribuaient pas vraiment à donner de la fluidité au film dans sa globalité. Ici, les séquences sont reliées par des images souvent artificielles, mais aussi par de très brèves scènes liant les personnages de différents courts-métrages au sein d'un même taxi, se croisant dans une rue ou échangeant un simple regard; rencontrant, aussi, celle qui semble capter tous les moments intimes, Zoé - interprétée par Emilie Ohana -, posant sa petite caméra dans des cafés ou le long des rues.


    L'ensemble n'est donc pas parfait; je me suis surprise cependant, en sortant du cinéma, à me demander pourquoi les gens parlaient français, pourquoi le jaune des taxis ne peinturluraient pas la chaussée, et pourquoi il faisait toujours jour. Rio, eu te amo à suivre...


    Site web:  http://fannynours.blogspot.com/2010/04/new-york-i-love-you.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites