Critiques du film: Le Projet Blair Witch
    Le Projet Blair Witch
    Ajouter une critique au film
    Le Projet Blair Witch
    satinesdiamonds
    Le 07/07/2011
    0 critique
    Que dire de ce film ou plutôt de ce film dans le film, de ce pseudo documentaire ou docu-fiction ? En effet, on se retrouve devant un film peu conventionnel où se mêlent allégrement la fiction et la réalité. Le film débute par des témoignages à la manière d'un documentaire, avant de nous faire pénétrer dans une fiction plus vraie que nature. Ici, pas de prouesse technique, pas de cadrage travaillé, de longs travellings ou de gros plans exagérés. La cinéaste et l'actrice ne font qu'un, ce qui est la base même de l'histoire et nous fait davantage pénétrer dans l'histoire qui nous est raconté au début : celle de trois jeunes disparus dont on retrouve les " témoignages " sur cassette. Et l'on se retrouve bien face à ces témoignages. A la manière d'un voyeur, nous sommes témoins de leur périple dans cette forêt " chair-de-poule " ainsi que les témoins involontaires de ce qui va leur arriver. Les réalisateurs du film vont même jusqu'à amincir la limite entre réalité et fiction en faisant garder aux trois personnages principaux leurs propres prénoms.
    On se retrouve facilement désarmé devant ce concept et l'on en sort avec plein de questions. Aujourd'hui, sans doute différentes de celles de l'époque de la sortie.
    Peu intéressée par les films d'horreur ou d'épouvante, je m'étais toujours efforcée de rester éloignée de ce film ( à part un visionnage de la fin en cours de cinéma où je m'étais abstenue de regarder mais je garde le souvenir des effroyables cris poussés ). Aussi, j'étais quelque peu réticente et angoissée à l'idée de me faire une soirée Halloween - Blair Witch. Ma foi, j'en sors perplexe et pas le moins du monde effrayée. Il persiste sans doute un gros décalage entre l'époque où il est sorti et aujourd'hui. Car il fait sans aucun doute partie de ces films qui font frissonner, du moins il en faisait partie à l'époque ( à l'image de Scream ou Souviens-toi l'été dernier qui passeraient presque aujourd'hui pour des films de série B qui font plus rire que peur ). Ahhhhhhhhhh, évolution du monde moderne et de ses dérives !
    Mis à part un petit frisson par-ci par-là ( quand il fait noir, l'imagination est très fertile ! ), j'en suis sortie indemne :-) et perplexe avec l'idée de " concept " dans la tête. Car oui, il s'agit bien là d'un concept qui apporte sa pierre à l'édifice du cinéma de par sa forme mêlant documentaire et fiction. Et cela peut vite taper sur les nerfs. Ceux qui ne l'ont jamais vus et qui s'attendent à avoir peur, passez votre chemin ! Vous en sortirez déçus. Les réalisateurs semblent davantage s'être attaché à la forme qu'au fond. L'histoire n'est pas vaiment des plus intéressantes et aurait même tendance à ennuyer. On entre rapidement dans le film par l'introduction des témoignages d'autres personnes mais après on assiste à presque 1h30 où, il faut bien l'avouer, il ne se passe pas grand chose. Même ce qui est censé nous faire peur, ne le fait pas vraiment. Les scènes s'enchaînent et on s'ennuit toujours autant. Rien n'est vraiment explicite. On ne sait pas vraiment ce qui leur arrive. Et si on aime les choses simples, les films où l'on en ressort avec une explication, forcément ça ne nous convient pas ( ce qui n'est pas mon cas ! ). Ces faux-semblants, cette psychose, toutes ces choses qui leur arrivent sans que l'on comprenne donne de l'attrait et un intérêt soudain au film, de même que la fin. Et l'on est libre de donner n'importe quelle explication. Sont-ils sous l'emprise de forces maléfiques ? Est-ce l'oeuvre de la sorcière ? N'est-ce que le fruit de leur imagination ? Une blague orchestrée de main de maître pour faire peur à Heather et la faire culpabiliser de les avoir embarqués là-dedans ? Sont-ils devenus fous, n'ayant plus aucun contrôle et s'entretuant ? ( j'aime bien cette hypothèse qui serait appuyée par la voix de Josh et l'immobilité de Mike à la fin ).
    En conclusion, sur la forme, ce film a sans doute amené sa pierre à l'édifice du cinéma ou comment réduire la frontière entre documentaire et fiction. Mais sur le fond, les amateurs du genre peuvent être déçus et se demander quand est-ce que le film va vraiment commencer.
    Une expérience à ne tenter qu'une fois.
    Petit + : le second volet n'a, mais alors absolument, rien à voir avec le premier. Le fond est bien plus développé et l'on est davantage dans la fiction, du genre fantastico-gore, sur la peur visuelle plutôt que psychologique.


    Site web:  http://satinesdiamonds.skyrock.com/2948431657-le-projet-blair-witch.html
    olivier.demangeon.5
    Le 06/01/2017
    0 critique
    « Le Projet Blair Witch » apparaît aujourd’hui comme un film ordinaire tant le concept du found footage a été décliné pour les films d’horreur. L’histoire est basique et l’intrigue se contente d’être stressante. Il n’y a que peu de jump scare, rien de fondamentalement horrifique. La photographie se milite à l’univers d’une forêt avec de jolis ruisseaux. Le rythme est moyen et s’amplifie dans la dernière partie. La distribution est sympathique et reste cohérente dans ses prestations. Un film qui aura mal vieilli et qu’il aurait été préférable de visionner lors de sa sortie.

    Site web:  http://wp.me/p5woqV-32N
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites