We are the flesh

    J'aime:
    Affiche du film We are the flesh
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VO

    We are the flesh

    UTILISATEURS
    (1.75 pour 3 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 19min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    We are the flesh : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Amityville : The Awakening
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ouija
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Exists
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film It Follows
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Stage Fright
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film [Rec] 4 : Apocalypse
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film We are the flesh

    Après avoir erré pendant des années dans une ville en ruine à la recherche de nourriture, un frère et une soeur se réfugient dans un des derniers bâtiments encore debout. À l’intérieur, ils trouvent un homme qui va leur faire une dangereuse proposition pour survivre au monde extérieur.

    Photos du film We are the flesh

    Ajouter une photo du film We are the flesh

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de We are the flesh
    455 Vues

    Listes avec le film We are the flesh

    Ajouter une liste au film We are the flesh
    Et le voilà le nouveau DVDtrafic : novembre 2017 ! Une nouvelle édition pleine de titres surprenants et d'autres à venir prochainement pour tester et découvrir des films d'auteurs, de...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film We are the flesh
    Emma666
    Le 27/02/2018
    50 critiques
    Lorsque l'on me présente un OVNI, ma première réaction, c'est de me méfier. Tout un tas de trucs peut se cacher sous cette appellation. Un cinéma d'auteur réussi, un truc artistique inclassable, ou pire, un nanar.
    Le film s'ouvre sur une scène où un type brasse un fluide gluant et répugnant, et il scotche le baril dans lequel il a fait sa mixture (dans ma tête, je voyais des images de Fight Club défiler, vu qu'il préparait vraisemblablement du savon... avec de la chair humaine).
    Il tombe sur deux jeunes qui finissent par squatter chez lui, et tout le monde commence à scotcher une structure intérieure faite de tunnels et d'alcôves.
    Et là, le personnage principal demande à la fille de violer son frère.
    S'ensuivent des scènes de sexe non simulées (dont une pipe en gros plan), une danse bizarre, une scène de meurtre, une de viol, une naissance d'adulte visqueuse... et fin.

    Oui, c'est bien beau de qualifier d'OVNI un film qui enchaîne de magnifiques plans éclairés somptueusement, mais l'histoire en elle-même absurde, le jeu ridicule du comédien principal ou le porno déviant a eu tendance à calmer mon enthousiasme. Le propos semble s'orienter vers une obscure métaphore de la réincarnation là où moi je n'y ai vu qu'une branlette intellectuelle filmique.

    Et quand on visionne les bonus du DVD, on peut se faire une idée assez précise du type qui a réalisé le film : il porte des lunettes de soleil en intérieur, se positionne de 3/4 devant la caméra tout au long de l'entretien et il m'a fallu quelques minutes avant de comprendre que c'était lui qui jouait le rôle du frère. Il aurait même recruté les comédiennes du film sur Facebook. Fort heureusement, il a préféré endossé lui-même le rôle du jeune homme, plutôt que de le proposer au frère de l'actrice qu'il avait choisi...

    Pour ma part, l'art s'est transformé en absurde ridicule, et clairement l'OVNI s'est crashé...


    Site web:  http://lapauselecture.canalblog.com/archives/2018/02/27/36180227.html
    Lari_Starque
    Le 03/02/2018
    0 critique
    Critique publiée à l'origine sur mon blog Critiquedudimanche.

    Film interdit aux moins de 16 ans, quand même, je pensais naïvement que c'était parce que le vieux fou allait leur apprendre la vie à coups de hache. En mode qui fait peur avec du sang partout. ET BEN PAS DU TOUT, c'est encore plus tordu que ça. Accrochez-vous.

    Bon déjà le début c'est lent, ça crie, ça tambourine, la caméra tourne en mode tourbillon ça donne envie de vomir. Ça commence bien hein ? C'est que le début. Je m'attendais pas à ce style, je suis forcément surpris, mais bon heureusement ça dure que 1h19. Les deux jeunes arrivent, super. À partir de là ça va découper dans tous les sens, pas les personnages rappelez-vous c'est pas de ça dont il s'agit, mais le récit en lui même, les scènes s'enchaînent très très mal, aucun rapport, une suite de scènes de 3 minutes pour faire un film. Osé. 



    Le personnage principal est sympa, c'est un malade, un fou furieux, bien interprété, mais il nous donne les clés pour comprendre ce film en expliquant à la jeune fille que quand tu vis avec d'autres gens autour de toi, comme elle, tu limites tes pensées. Tu préfères penser à autre chose qu'à l'inceste, parce que c'est pas bien. Alors que lui et sa solitude, il a tout le temps de penser à ça et ça lui ouvre l'esprit comme pas possible.

    Tu le vois venir le moins de 16 ans ? Parce qu'avec cette philosophie, plus de limite, tout est permis. Allez, c'est parti pour une succession de scènes qui se veulent choquantes, du sexe en gros plan, des sexes en gros plan (subtile nuance), de l'inceste, encore un peu de masturbations pour le fun oh et puis tient, la fille qui a ses règles là, y'a pas quelque chose à faire avec la bouche du mec ? Ouais allez on est des oufs, action ! Comment ? Il reste du budget ? Rajoutez moi deux acteurs alors, ils sortent de nul part mais c'est pas grave. Ok, le premier tu me l'égorges stp, il nous reste des poches de faux sang. Pourquoi on l'égorge ? Mais qu'est-ce qu'on s'en fout, y'aura toujours des spectateurs qui penseront à une allégorie du régime putschist reprenant la métaphore du soi et de l'entre-soi. Amène la deuxième pour la scène de viol lesbien, si avec ça on se fait pas remarquer !



    Peut-être, il y a une signification à tout ça, un sens caché, bien caché, et que je suis passé à côté. Mais pour moi ce film est nul, naze de chez naze, ne fait pas réfléchir, veut choquer, peut-être pour faire parler de lui. La lumière est parfaite, l'actrice fait une belle performance, le vieux fou aussi, mais plus par sa tête qu'autre chose, le jeune est mou. Mais ça sauve pas le film, désolé.

    Conclusion
    C'est mieux de se renseigner sur ce film avant de le voir, parce que c'est très particulier et ça ne plaira pas à tout le monde. Un rythme lent, des mini-scènes mises bout à bout plutôt qu'un film à part entière, certaines qui se veulent choquantes et qui le sont par leur nullité et leur absence de sens. Peut-être que vous en trouverez un en cherchant bien, mais il ne mérite pas que je cherche à le comprendre. 0/10.

    Bonus DVD
    Court métrage

    Y'en a deux, du même réalisateur. En gros sur un DVD vous avez l'intégral de ce jeune réalisateur. Sympa sur le principe, sur la qualité, vous connaissez mon opinion.

    Interviews

    Du réalisateur et des acteurs. Quelques infos sur le film, rien d'extraordinaire. Dans la version que j'ai reçue, les questions sont parfois posées deux fois avec des réponses similaires comme si ils avaient mis toutes les prises. Bonjour la spontanéité.

    Bandes-annonces :

    La bande annonce du film qui ne cache pas le grand n'importe quoi. Et une bande annonce sur Blaq Market pour découvrir d'autres films.

    Versions :

    Son stéréo ou 5.1. Que de la V.O.S.T.F. J'ai pris le stéréo, le volume sonore était médiocre. Ob entends rien quand ils parlent, je mets plus fort, les autres bruits sont trop présents, c'est pas au point.

    La boîte :

    Je pense que j'ai pas eu la version commerciale, juste un joli carton.

    En bref, des petits bonus intéressants dès qu'on apprécie le film.

    Site web:  https://critiquedudimanche.wordpress.com/2017/12/24/we-are-the-flesh-attention-danger-0-10/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites