Mon garçon

    |  2 |
    J'aime:
    - Après les grands succès Une hirondelle a fait le printemps, et Joyeux Noël, Christian Carion s'attaque à nouveau au domaine du polar, dans lequel il s'était déjà illustré, à l'occasion de L'Affaire Farewell. On retrouve Guillaume Canet, en personnage hanté, perdu au coeur d'une intrigue de thriller, dans la neige des Alpes. Avec un parti-pris de réalisation annoncé comme réaliste, tendu et très angoissant, et un ton décrit comme sec et très noir, Mon garçon lance son héros sur les traces de son fils disparu, et offre une nouvelle occasion à G. Canet de s'illustrer dans le registre sombre, après La Prochaine Fois je viserai le coeur. Avec, en prime, des conditions de tournage qui furent abondamment commentées...
    Affiche du film Mon garçon
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Mon garçon

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.1 pour 23 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 24min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Mon garçon : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Disparue en hiver
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Captives
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film L&#039;Amour est un crime parfait
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Prisoners
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film R.I.F. (Recherches dans l&#039;Intérêt des Familles)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film A bout portant
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Mon garçon

    Passionné par son métier, Julien voyage énormément à l’étranger. Ce manque de présence a fait exploser son couple quelques années auparavant. Lors d’une escale en France, il découvre sur son répondeur un message de son ex femme en larmes : leur petit garçon de sept ans a disparu lors d’un bivouac en montagne avec sa classe. Julien se précipite à sa recherche et rien ne pourra l’arrêter.

    Photos du film Mon garçon

    Ajouter une photo du film Mon garçon

    Critiques Blog du film Mon garçon

    LInfoToutCourt
    Le 20/09/2017
    123 critiques
    Guillaume Canet se déchaine dans Mon Garçon. Brut, sauvage, l’acteur se met à nu et libère une folie qu’on ne lui connaissait pas. Sa performance fascine, impressionne, même effraie parfois, tant son regard paraît vrai. Le jeu se mêle alors au réel, fort de sa violence et sa sincérité. Impossible de prévoir le déroulé de l’histoire avec cet homme en transe, déterminé à retrouver son fils coûte que coûte. L’intensité est folle et le rendu en devient donc exceptionnel.

    Site web:  https://linfotoutcourt.com/critique-mon-garcon/

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Mon garçon
    6826 Vues

    Listes avec le film Mon garçon

    Ajouter une liste au film Mon garçon
    Puisque le kidnapping doit être une expérience assez terrifiante, il vaut mieux la "vivre" de votre canapé. Pour vous garantir des frissons, cinetrafic vous propose une liste de films sur le...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Mon garçon
    nathvaaucinema
    Le 02/03/2018
    0 critique
    Je regrettais de ne pas avoir pu trouver le temps d'aller voir Mon Garçon à sa sortie en salle, ce ne pouvait être meilleure surprise que de le découvrir en DVD. Christian Carion réussit ce thriller haletant en offrant un rôle unique à Guillaume Canet, magistral.

    Au visionnage du film, je ne me serais jamais douté de la manière dont il a été construit. On découvre le personnage de Julien (Guillaume Canet) qui rejoint son ex-femme (Mélanie Laurent) en montagne lorsqu'il apprend que leur fils a disparu. Ce sera alors pour lui une rapide descente aux enfers, il fera tout pour le retrouver. Dans l'esprit, on se rapproche de Prisoners avec un Hugh Jackman enragé par une situation similaire.

    En soi, c'est un bon thriller, malgré le peu de surprises. Là où le concept du tournage gagne en ambiance fébrile, le scénario perd forcément en surprises et reste attendu, bien que proprement réalisé. Les scènes se succèdent dans une tension qui monte petit à petit, filmées par une caméra à l'épaule bien pensée et bien maîtrisée.

    Là où un film américain ferait de la surenchère en accompagnement musical pour bien souligner la tension d'une scène, Mon Garçon préfère mettre en avant le silence qui permet d'isoler avec encore plus de force le personnage de Julien. Peu de musique donc, lorsqu'il y en a, elle est utilisée avec subtilité et sens.

    Les acteurs sont géniaux. Aucun surjeu, tout paraît très vrai et habité. Mélanie Laurent est en détresse et Canet est simplement bluffant. C'est en regardant le making off en bonus du DVD qu'on peut se rendre compte à quel point le pari de Christian Carion est fou et pour le réussir il était indispensable d'avoir un casting à la hauteur.

    Le réalisateur a demandé un exercice peu commun à ses acteurs. Au-delà de s'obliger à filmer quasi en temps réel (6 jours de tournage à équipe très réduite), il a convaincu Guillaume Canet de venir sur le tournage sans en connaître le script, il savait simplement que son fils avait disparu et qu'il n'était plus avec la mère. Il a découvert le reste de l'histoire en même temps que son personnage. Pour que cela fonctionne, les autres acteurs et toute l'équipe technique doivent tout faire pour guider et obtenir les réactions recherchées, tout en s'adaptant à l'attitude souvent inattendue de Canet.

    Tout est donc spontané et vrai. On sent Canet à vif, ses réactions ont apparemment dépassé les attentes du réalisateur tout en apportant de meilleures choses aux scènes. L'acteur a du être manipulé en permanence par toute l'équipe et cela a fait ressortir un talent inné d'improvisation de sa part. En sachant cela, et les anecdotes du making off sont vraiment enrichissantes, le résultat est bluffant.

    Mon garçon est un thriller efficace, sans artifice, offrant la tension nécessaire au genre. Canet y est épatant (sera t-il récompensé par un César ? Ce serait bien Rock'n Roll cela). L'expérience cinématographique audacieuse avec ses contraintes de tournage surprenantes est réussie.

    Site web:  http://nathvaaucinema.canalblog.com/archives/2018/02/21/36022125.html
    Vance
    Le 02/03/2018
    63 critiques
    La sortie en septembre 2017 de Mon garçon avait valu un bon buzz à la production, et spécialement au duo Christian Carion (réalisateur et producteur) et Guillaume Canet (acteur et producteur), deux vieux compères qui avaient décidé de lancer un projet totalement différent de ce qu’ils avaient accompli par le passé. C’est principalement sur la manière particulière dont le tournage a eu lieu que la notoriété du film s’est construite, cette volonté de ne donner à l’acteur principal, Guillaume Canet, donc, incarnant un père absent apprenant la disparition de son fils, que quelques directives mais jamais l’intégralité du script. Un procédé singulier censé apporter de la fraîcheur et de l’authenticité aux réactions de cet homme pris dans la tourmente, assommé par les révélations et décidé à tout (même l’impensable) afin de retrouver l’enfant disparu alors même qu’il n’a que trop rarement été là pour lui du fait de sa carrière.
    Inutile de préciser que cette réalisation particulière influence totalement et la façon d’interpréter et le tempo du film, qui se veut complètement resserré sur la quête de ce père désorienté avec la volonté de tourner en « temps réel » - qui élimine ainsi la plupart des ellipses habituelles dans la narration. Mon garçon est donc submersif, haletant et glauque, bien aidé par des comédiens complètement investis, voire transcendés (du moins Guillaume Canet et Mélanie Laurent, quelques seconds rôles peinant vraiment à suivre). Malgré le format large, on est régulièrement happé et enfermé dans cette vision restreinte où plus rien ne compte que la vérité sur une étrange disparition et l’envie rageuse de retrouver les traces les plus infimes des auteurs de ce qui ne peut être qu’un rapt. Entre pétage de plomb et froide détermination, Julien (le père) impressionne et saura toucher ceux qui ont la fibre paternelle. Les dialogues, du coup, sont plus heurtés, plus acides et perclus d’hésitations comme de silences malsains, ce qui accroit encore la sensation d’étouffement et de malaise. Mon garçon ne laisse pas le spectateur dans son confort, on y perd ses repères.
    Si le finale semble un peu abrupt et propose des séquences incongrues, il heurte surtout par ce choix de ne pas apporter toutes les réponses. Mon garçon est un exercice de style parfois impressionnant qui sait trouver la voie pour tenir en haleine bon nombre de spectateurs. Ceux qui n’ont pas eu la chance de tenter cette expérience pourront bénéficier de sa sortie en vidéo avec Diaphana Distribution depuis le 23 janvier 2018, dans une édition austère faisant particulièrement bien ressortir le côté « pris sur le vif » de la photographie d’Eric Dumont, spécialiste des documentaires. A tenter.


     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites