L'Amant double

    |  1 |
    J'aime:
    Affiche du film L'Amant double
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    L'Amant double

    UTILISATEURS
    (3.4 pour 12 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 47min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    L'Amant double : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Jeune &amp; Jolie
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Les Amants criminels
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Confession
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film La Fille Inconnue
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Frantz
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Ni le ciel ni la terre
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film L'Amant double

    Chloé, une jeune femme fragile, tombe amoureuse de son psychothérapeute, Paul. Quelques mois plus tard, ils s’installent ensemble, mais elle découvre que son amant lui a caché une partie de son identité.

    Photos du film L'Amant double

    Ajouter une photo du film L'Amant double

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de L'Amant double
    10883 Vues

    Listes avec le film L'Amant double

    Ajouter une liste au film L'Amant double

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film L'Amant double
    le_Bison
    Le 12/06/2017
    143 critiques
    Comment se fait-il que je ne connaisse pas encore Marine Vacth. Et pourtant qu'elle est sublime. Un regard qui m'hypnotise et qui m’intrigue aussi. Recherche effectuée, elle m'était déjà apparue sous les traits d' une « Jeune et Jolie », le précédent film de François Ozon. Elle est toujours jeune, encore plus jolie, et je suis prêt à la suivre, dans n'importe quelle salle obscure, lumière tamisée, mains entre ses cuisses, un doigt pénétrant, une musique angoissante, thriller érotique. Même perturbée.


    Chloé, voit un psychiatre. Des maux de ventre qui la tiraille depuis sa tendre enfance. Elle s’assoit. Lui, aussi s'assoit en face. Paul se gratte la barbe, sourit, l'écoute. En silence. Un homme qui garde le silence face à une belle femme. Il a un beau rôle, Jérémie Renier, même si il a une doublure – les scènes de sexe probablement, parce que côté cascade il n'y a rien de dangereux qui ne se passe en dehors d'un lit ou d'un canapé.


    Je suis fan du réalisateur depuis des années, depuis « sous le sable » en fait. Ensuite, après, je les ai presque tous suivis. Des histoires de potiche dans la maison ou d'une jeune et jolie dans la piscine ou des tables de multiplication dans un refuge... Bref, ces films font parties de moi, en mode comédie chantante ou en mode thriller psychologique drame humain. Vincent, François, Paul et les autres... une histoire de longue date.

    Mais, comme tu t'en fous de ma vie, je te propose un face-à-face avec Chloé, avec Paul, avec son double, mon double, sa folie, ou le psychiatre devenu fou. Amant double, âme en double. Où se situe la démence, celle de voir deux jumeaux dans son lit, celle de s'imaginer baiser par deux jumeaux, un seul, aucun... Moi, c'est quand elle veut, Marine, un beau prénom finalement...


    Le film a des accents Hitchcockiens, et comme en son temps j'ai aimé redécouvrir Charlotte Rampling, absente trop longtemps, là j'ai pris plaisir à voir sortir du placard des studios de cinéma une Jacqueline Bisset aussi mystérieuse que son accent enchanteur (j'aimerais donc les femmes mûres aux accents, tiens faudrait que je consulte pour savoir ce que cela signifie). Une psy femme, il me faudrait, je crois que j'en serais plus à l'aise, pour se confier, confier mes fantasmes et mes réflexions refoulées. Ne pas oublier de prendre un roman de Joyce Carol Oates pour la salle d'attente, histoire d'occuper mon esprit pendant l'attente. Peut-être que dans le cabinet à proprement parlé, le psy est en train de baiser sa patiente, et de la retourner sur son lit... Peut-être même que c'est la patiente même qui a retourné son psy... Avec les accessoires... Non, ô ôte-moi cette vision détraquée...

    Site web:  https://memoiresdebison.blogspot.fr/2017/05/lame-en-double.html
    tinalakiller
    Le 07/06/2017
    342 critiques
    Bon, il va y avoir une tonne de spoilers car à ce stade-là, je n’en ai plus rien à foutre : je suis extrêmement énervée contre Ozon que j’ai envie de surnommer « Le Bouffon ». Je ne prétends pas avoir vu tous les films du monde, loin de là. Présenté en compétition à Cannes cette année, L’Amant Double (adaptation d’un court roman de Joyce Carol Oates) n’a rien remporté si ce n’est la Palme du film le plus stupide de 2017. Et il fait certainement partie des films les plus stupides tout court que j’ai pu voir dans ma courte existence (enfin j’ai pratiquement un quart de siècle). Je n’avais rien contre Ozon auparavant, désormais je ne peux plus me le voir en peinture. Pourquoi suis-je allée voir L’Amant Double au cinoche ? Parce que je ne suis pas allée à Cannes pendant le festival (je n’ai jamais réalisé ce rêve – c’est sur ma Bucket List désormais) et que je voulais vivre mon moment à moi avec mes vêtements H&M dans ma petite salle de cinéma de province. François Ozon a déjà été au coeur d’une grosse polémique à la sortie du moyen Jeune et Jolie : la prostitution était selon lui un fantasme commun à de nombreuses femmes (je ne l’ai toujours pas digéré). Il ne comprend décidément rien aux femmes. Et dans l’Amour Double, il nous le confirme. Le personnage principal, Chloé, est une jeune femme très perturbée et fragile. La liste ? Elle tire toujours la gueule (tous les personnages tirent également cette même tronche pour nous montrer qu’on est dans un drame inquiétant et troublant), elle se fait couper les cheveux à la garçonne, elle a des cernes jusqu’aux pieds et se plaint de douloureux maux de ventre. Surtout, elle sort avec son psy (la déontologie, c’est pas son délire) puis couche avec le jumeau de ce dernier. Jusque-là, limite on pourrait se dire que ce n’est pas si terrible que ça, qu’il n’y a pas de quoi être scandalisé. Et je n’avais pas envie d’être scandalisée. On pourrait se dire (et c’est visiblement le but) que Chloé est à la recherche d’une sexualité (elle se libère quand elle est avec le méchant jumeau – son mec actuel ne la faisant pas jouir des masses). Sauf que les scènes avec le jumeau sont nauséabondes. Je vous fais un résumé vite fait de l’évolution de Chloé : Chloé est au début du film une femme au physique « masculin ». Elle rencontre le jumeau de son mec Paul, un certain Louis. Elle se retrouve donc dans sa belle chambre à côté de son cabinet. Il lui touche le sexe alors qu’elle ne veut pas (et lui dit), il continue, elle se débat puis… prend du plaisir. Elle revient alors les jours suivants, elle ose même porter des jupes.
    Problème majeur : L’Amant Double ne condamne jamais cette agression sexuelle, que dis-je, même viol.

    la suite sur le blog

    Site web:  https://tinalakiller.com/2017/06/07/lamant-double/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites