Grave

    |  3 |
    J'aime:
    - Le film événement de la section Semaine de la Critique à Cannes 2016, remarqué aussi à l’Étrange Festival la même année, a enfin trouvé le chemin des salles françaises, en mars 2017. Assorti d'une interdiction aux moins de 16 ans... Grave est un drame semé d'éléments de film d'horreur, construit autour de Justine – jouée par la révélation Garance Marillier – jeune fille végétarienne admise à l'école des vétérinaires, qui se découvre, au cœur de ces bâtiments de vieux béton, un goût bizarre pour la viande crue... Qui annonce la mise à jour d'une nature cannibale... Avec, à son casting, Laurent Lucas, toujours présent du côté des univers surnaturels sombres, et le délirant Bouli Lanners dans un tout petit rôle, ainsi que Rabah Naït Oufella (Entre les murs, Papa was not a rolling stone, Nocturama, L'Ascension, Patients), Joana Preiss (Sibérie, Ma mère, Boarding Gate, Les Mouvements du bassin, Le Dos rouge, Mauvaise fille), et la jeune Ella Rumpf, Grave constitue une révélation choc pour sa réalisatrice, Julia Ducournau, et s'impose a priori en tant qu'oeuvre forte, parfois sanglante, toujours profonde. Une bonne claque à espérer au sein des films de genre français, entre autres...
    Affiche du film Grave
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    recommander à mes amis
    BANDE ANNONCE
    VF

    Grave

    UTILISATEURS
    (3.35 pour 27 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    France,Belgique
    DUREE:
    1h 38min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Grave : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Frontière(s)
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Green Inferno
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Livide
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Making off
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Territoires
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Pig
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Grave

    Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien.
    À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur aînée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie.
    Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

    Photos du film Grave

    Ajouter une photo du film Grave

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Grave
    Grave - bande-annonce
    Bande-annonce VF
    13924 Vues
    Grave - bande-annonce
    Bande-annonce VF
    20985 Vues
    Grave - extrait
    Bande-annonce VF
    7040 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Grave

    Ajouter une liste au film Grave
    Depuis quelques années, on assiste à un renouvellement du cinéma de genre français. Du Thriller au film fantastique en passant par le cinéma d’horreur-épouvante, les spectateurs et amateurs de film de genre...
    Le film gore est un genre dérangeant qui occupe une place à part dans l’histoire du cinéma. Fait d’histoire de zombie, de torture, de cannibale et même parfois de zombie cannibale, ce genre est entretenu à...
    Le cannibalisme au cinéma existe dans des films de différents genres. Néanmoins cette pratique reste très utilisée dans les films d’horreur épouvante italiens des années 80 que le site nanarland met...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Grave
    Yuko
    Le 15/09/2017
    254 critiques
    Premier film de la jeune réalisatrice Julia Ducourneau, Grave aborde un thème audacieux, avec beaucoup d’assurance et de maîtrise. Tabou ultime de nos sociétés, le sujet du film se pare d’une esthétique intéressante et d’une mise en scène soignée, pour parvenir à nous faire délicatement basculer dans l’horreur.
    Une oeuvre d’émancipation sur fond de bizutage universitaire et de rivalité fraternelle, qui orchestre avec intelligence le rapprochement de l’homme et de l’animal (le film se passe sur le campus d’une école vétérinaire). La jeune Garance Marillier offre une belle présence à l’écran pour un film fiévreux et électrique, qui casse savamment le cadre de la fiction française pour y distiller une juste dose horrifique.
    Une première oeuvre prometteuse malgré un « twist » final peut-être plus attendu et un peu maladroit. Le scénario, entre sensualité macabre et désirs sensoriels, compense largement une oeuvre que l’on imaginait finalement plus poussée dans l’horreur.

    Site web:  https://leblogdeyuko.wordpress.com/2017/05/02/grave-de-julia-ducournau/
    bobmorane75
    Le 20/08/2017
    232 critiques
    Issue d’une famille végétarienne, Justine rejoint sa sœur ainée Alexia à l’université de vétérinaire. Étudiante surdouée de seize ans vierge et timide, elle se retrouve dans la folie du bizutage sans limite violent et dégradant, avec pour épreuve de manger de la viande crue. Malgré ses protestations, Alexia lui impose comme l’a déjà subit comme visiblement de conséquence. Pourtant, s’ensuit d’étranges mutations qui révèlent la véritable personnalité de la jeune fille, qui prend plus confiance en elle et en sa faim de la vie, et des autres.
    Dans une atmosphère quasi d’irréalité fanstasmé d’une ambiance troublante avec un zeste d’érotisme à fleur de peau, le récit aborde entre le bizutage archaïque des plus débiles d’humiliation détestable pour soumettre les esprits et les corps à une hiérarchie de corps d’élite malsain et dans la plus totale illégalité, la révélation d’une jeune adolescente sur sa véritable personnalité nous plonge dans l’horreur et un combat pour garder son humanité. Joliment contée, la trame est intriguant de part une écriture particulière d’un récit qui confusément nous place dans une intimité troublante et parfois dérangeante. Je me suis donc bien amusé à suivre le combat de cette adolescente qui découvre sans y avoir été préparée à un état de fait d’elle-même, et son combat pour le maitriser et résister autant que possible à l’extrémité de ce que l’humanité puisse tolérer. La dualité avec sa sœur ainée entre complicité et rivalité, développe des sentiments ambigus antre haine et amour dans deux approches de leurs conditions. Je regrette le côté accent rebeu banlieue qui détonne dans cet environnement que le cliché qu’il entretient. Des belles scènes entre humour et émotion, qui bien que sale évite le côté gore dégueu ^pour une approche psychologique plus marquante.
    Une très belle réalisation, tant dans les visuels, travelings et cadrages, que dans les lumières et images, dont ont perçois le regard amoureux de la réalisatrice pour sa muse. Une mise en scène soignée, comme pour le choix de la bande musicale. Sur un sujet aussi tabou que le cannibalisme, étant la dernière extrémité de la perte d’humanité, le récit nous plonge dans l’indicible mais aussi dans la découverte de la jeune fille vers la femme, de sa sexualité, et de la maitrise de sa personnalité anthropophage.

    Site web:  http://glandeurnature.over-blog.com
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites