Split

    |  19 |
    J'aime:
    KEVIN A 23 PERSONNALITÉS DISTINCTES. LA 24ÈME EST SUR LE POINT DE SURGIR. - Relancé par le film d'horreur tendu The Visit, fondé sur une technique en found footage, le réalisateur qui signa Sixième sens, Incassable ou Signes, livre un nouvel exercice d'angoisse. Pensé tout d'abord pour Leonardo DiCaprio, Split bénéficie en fin de compte du talent immense de la star James McAvoy (Reviens-moi, X-Men: le Commencement). Il y endosse la figure d'un danger tout à fait exceptionnel : un homme habité par 24 personnalités différentes... Auquel trois jeunes filles vont se trouver confrontées, au sein d'un espace clôt... Inspiré par une histoire vraie, Split a été salué comme la confirmation, très tendue, que M. Night Shyamalan était bien toujours là. Surtout, guettez son apparition à l'écran, pendant la projection...
    Affiche du film Split
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Split

    UTILISATEURS
    (3.85 pour 120 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 57min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Split : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Dream House
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Donnie Darko
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Fight Club
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Wendigo
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Shining
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Keane
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Split

    Les fractures mentales des personnes présentant un trouble dissociatif de la personnalité ont longtemps fasciné et échappé à la science, il se dit que certains peuvent également manifester des attributs physiques uniques pour chaque personnalité ; un prisme cognitif et physiologique dans un seul être.
    Kevin a manifesté 23 personnalités devant son psychiatre de longue date, le Dr Fletcher mais il en reste une, immergée, qui commence à se matérialiser et à dominer toutes les autres. Contraint d'enlever trois adolescentes, dont la volontaire Casey, Kevin se bat pour survivre parmi tous ceux qui évoluent en lui-même – et autour de lui - tandis que les murs entre ses personnalités volent en éclats.

    Photos du film Split

    Ajouter une photo du film Split

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Split
    Split - bande-annonce VF
    Bande-annonce VF
    88604 Vues
    Split - bande-annonce VF
    Bande-annonce VF
    10031 Vues
    Split - bande-annonce VO
    Bande-annonce VO
    3198 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Split

    Ajouter une liste au film Split
    Le thriller psychologique est un genre très répandu au cinéma. Souvent adapté à partir de roman ou tiré de livres ce genre est apprécié par tous les spectateurs de cinéma. Les ingrédients qui composent le...
    Puisque le kidnapping doit être une expérience assez terrifiante, il vaut mieux la "vivre" de votre canapé. Pour vous garantir des frissons, cinetrafic vous propose une liste de films sur le...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Split
    olivier.demangeon.5
    Le 01/07/2017
    807 critiques
    « Split » offre finalement une histoire fortement improbable mais terriblement bien racontée. L’intrigue est bien construite et le suspense court tout au long du métrage. La bande originale du film ajoute réellement une plus-value à l’histoire, à l’atmosphère, à l’ambiance. La distribution offre de très bonnes prestations et plus particulièrement James McAvoy qui est absolument brillant dans son rôle de psychopathe. La fin est une vraie surprise, avec une bonne dose d’ambiguïté, laissant la porte ouverte pour une suite. Ce film s’avère être un bon divertissement.

    Site web:  http://wp.me/p5woqV-4bM
    le_Bison
    Le 21/04/2017
    149 critiques
    Philadelphie. Un parking, sortie d’un dinner, anniversaire…
    Trois adolescentes jacassent dans la voiture. Elles rient, s’occupent de leurs smartphones, plus que de ce qui se passent de l’autre côté de la vitre arrière.
    Un homme rentre par la porte du conducteur, démarre, gaze les filles.
    Flash-info : trois filles kidnappées.

    Un film qui démarre fort. Les trois filles se retrouvent séquestrées dans un bâtiment si austère qu’il en parait abandonné, à part Kevin. A moins que ce soit Barry ou Dennis ou Hedwig ou Patricia… Kevin semble avoir donc un léger trouble de la personnalité, avec pas moins de 23 identités différentes qui prennent le dessus à tout moment. Un acteur, 23 rôles, James McAvoy que je découvre, n’étant pas un adepte des X-Men.
    Grandiose, il fait peur avec son crâne rasé, ses changements multiples de voix, de sourire, de regard… Un nouveau regard sur la schizophrénie, effrayant…


    Un film angoissant. Dès les premières scènes, je sens monter l’adrénaline. Pauvres filles me dis-je comme dans un teen-movie d’horreur d’antan. D’ailleurs d’antan, M. Night Shyamalan faisait de grands films. Ses premiers m’avaient impressionnés – comme tout le monde – avant de finir dans les oubliettes des réalisateurs qui ne me tenataient plus de suivre. Souviens-toi, non pas de l’été dernier, mais du « sixième sens » que Bruce Willis découvrait chez ce gamin. Ou de cet homme qu’on ne pouvait pas casser – « incassable » parait qu’il était. « Signes » de films angoissants. Ou de cette promenade bucolique que tu as faite en forêt avant de franchir les palissades infranchissables de ce « village ». C’était le bon temps de ce réalisateur qui revient au goût du jour avec le retour aux petits budgets mais à l’intensité monstrueuse.

    Oui, j’ai aimé flippé devant les multiples personnalités de Kevin, et le sens de la claustrophobie qu’il ne faut pas avoir quand on est une jeune adolescente en petite culotte dans un bâtiment sans fenêtre avec des portes verrouillées. Le huis clos peut leurs être fatales. La boule au ventre, la boule à zéro, j’imagine si une vingt-quatrième personne prendrait place dans la vie de Kevin… Les gens l’appelleraient peut-être… LA BÊTE !

    Site web:  http://memoiresdebison.blogspot.fr/2017/04/trouble-de-la-personnalite.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites