Juste la fin du monde

    |  12 |
    J'aime:
    - Un homme encore jeune va passer un dimanche avec sa mère, sa sœur, son frère et sa belle-sœur, dans la maison familiale, située dans une campagne un peu reculée. Cet homme est malade. Et il a un mal fou à dire clairement ce qu'il pense. Avec un casting exceptionnel entre les mains – Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux, Vincent Cassel, Marion Cotillard – l'hyperactif Xavier Dolan (Mommy) explore les blessures causées par les structures familiales et les difficultés de communication. En mettant son style lyrique un peu entre parenthèses. Un film fort, aux scènes d'affrontement émouvantes, lauréat du Grand Prix au Festival de Cannes 2016, et adapté de la célèbre pièce, très autobiographique, de Jean-Luc Lagarce.
    Affiche du film Juste la fin du monde
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Juste la fin du monde

    UTILISATEURS
    (3.9 pour 96 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Canada,France
    DUREE:
    1h 37min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Juste la fin du monde : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Tom à la ferme
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mommy
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Laurence Anyways
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Préjudice
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Le Dernier jour
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film J&#039;ai tué ma mère
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Juste la fin du monde

    Après douze ans d’absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine. Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l’on se dit l’amour que l’on se porte à travers les éternelles querelles, et où l’on dit malgré nous les rancoeurs qui parlent au nom du doute et de la solitude.

    Photos du film Juste la fin du monde

    Ajouter une photo du film Juste la fin du monde

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Juste la fin du monde
    49424 Vues

    Listes avec le film Juste la fin du monde

    Ajouter une liste au film Juste la fin du monde
    Bertrand Blier est de retour après 5 ans d'absence. Il revient avec le Bruit des Glaçons, comédie à l'humour noir sur le cancer. A cette occasion nous voulions revenir sur les différents films qui...
    Vive la famille! Non, non les réunions de famille ne sont pas que réglements de compte. Il y a de la tendresse, de l'humour et des belles bastons aussi...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Juste la fin du monde
    Fromtheavenue
    Le 21/07/2017
    33 critiques
    C'est une histoire qui se passe "quelque part, il y a quelques temps". Celle d'un fils qui revient après douze ans d'absence dans sa famille pour leur dire qu'il va mourir. C'est ainsi que tout commence mais ce qu'en fait le réalisateur, metteur en scène et monteur canadien de génie a dépassé toutes nos attentes.

    En effet, au-delà du texte exceptionnel, l'image, les images, s'imbriquent inexorablement et nous offrent des instants de grâce et de rire mêlés. Comme cette scène irrésistible qui avait été présentée en teaser mais qui, dans son contexte, est encore plus émouvante et drôle tout à la fois. Tragique par définition.



    Nathalie Baye y est prodigieuse en miroir d'Anne Dorval dans J'ai tué ma mère, cette mère à la fois vulgaire, haute en couleurs et sensible, attachante à l'extrême. Et surtout aimante, révélant que cet amour qu'elle a pour son fils, rien ni personne ne pourra lui enlever. Et que ces paroles prononcées seraient bien dans une pièce future. Elle est cette mère. Totalement. Tous les acteurs sont d'une justesse folle. Les gros plans sur les yeux fonctionnent à merveille et nous donnent l'impression d'entrer à l'intérieur de leurs âmes perdues à tout instant. Comme si on allait s'y perdre nous aussi. Ce sentiment toujours dans les films de Xavier Dolan d'étouffer, à la limite de l'asphyxie. Et puis on respire! Enfin. Dans les flous, dans les rêves, dans les errements, dans la violence aussi parfois.

    J'ai été totalement retourné par le souvenir évoqué au contact d'un matelas de jeunesse d'où sort "Joli Coeur", un amour d'adolescence inoubliable qui m'a rappelé My own private Idaho. Mais on apprend qu'il est mort lui aussi et tout est recouvert par le désert.

    C'est un film brillant et noir, plein de paradoxes. Entre l'amour et la haine qu'il est possible d'éprouver pour sa famille. A la mesure de la vie. Un hymne puissant et envoûtant que j'ai déjà hâte de revoir.

    Site web:  http://fromtheavenue.blogspot.fr/2016/09/juste-la-fin-du-monde-de-xavier-dolan.html
    Yuko
    Le 02/03/2017
    259 critiques
    Adapté d’une pièce de Jean-Luc Lagarce, récompensé par le Grand prix au festival de Cannes 2016 et par 3 César en février dernier, Juste la fin du monde dissèque avec beaucoup de pudeur, les liens familiaux et sa folie destructrice. Après le très juste Mommy, Dolan continue ici sa recherche de vérité familiale, avide de sentiments authentiques et de détresse chaotique.
    Juste la fin du monde est une étude clinique, un concentré des préoccupations de l’auteur, un retour vers ses démons intimes : la recherche de soi et de sa place au monde, l’incompréhension, la solitude, le rapport du parent à l’enfant qui lui échappe…
    Une oeuvre riche et entière, comme toujours avec Dolan, qui porte haut ses comédiens, les rend plus denses et plus justes. L’oeuvre porte ici sur l’absence de mots, la parole qui s’éteint, celle qui ne parvient pas à exister et celle qui s’épuise en cris et en sons devenus inaudibles. L’opposition entre les personnages est palpable, comme des corps qui se frôlent sans jamais se toucher.
    Même si on pourra regretter quelques flash-back attendus tant sur la forme que sur le fond, le reste du film est extrêmement bien mené. Les comédiens sont tous d’une grande justesse et la vision du réalisateur, plus mature et plus affirmée. Xavier Dolan semble ici enterrer une certaine vision de son cinéma pour en faire une oeuvre plus mature et faite d’une rage plus contenue. Un huis-clos intense sur une famille chaotique aux liens distendus. Une oeuvre visuellement maîtrisée, jusqu’à la dernière scène emprunte d’une poésie poignante. Un retour au cinéma gagnant pour Dolan qui continue sa recherche d’une vérité forte et pleine, familiale et atypique.

    Site web:  https://leblogdeyuko.wordpress.com/2017/03/02/juste-la-fin-du-monde-de-xavier-dolan/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites