Everybody wants some !!

    J'aime:
    - Par le réalisateur du primé Boyhood, Everybody wants some est un teenmovie drôle, enjoué et enthousiaste, qui nous entraîne dans les premiers pas de Jake à l'Université dans les années 1980. Accompagné de ses nouveaux amis, Jake va passer le meilleur week-end de sa vie et découvrir aussi bien les libertés que les responsabilités de la vie adulte.
    Affiche du film Everybody wants some !!
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Everybody wants some !!

    UTILISATEURS
    (3.25 pour 15 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 56min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Everybody wants some !! : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Une nuit à New York
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Juno
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Damsels in Distress
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film 500 jours ensemble
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film The Breakfast Club
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Mistress America
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Everybody wants some !!

    Dans les années 80, suivez les premières heures de Jake sur un campus universitaire. Avec ses nouveaux amis, étudiants comme lui, il va découvrir les libertés et les responsabilités de l’âge adulte.
    Il va surtout passer le meilleur week-end de sa vie…

    Photos du film Everybody wants some !!

    Ajouter une photo du film Everybody wants some !!

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Everybody wants some !!
    27655 Vues
    207 Vues
    254 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Everybody wants some !!

    Ajouter une liste au film Everybody wants some !!
    Les années fac sont considérées comme les plus belles années de notre vie. L'entrée à l'université marque la fin de l'enfance, de l'adolescence avant le passage dans la vie active....
    Fac, Grande École, Prépa...20 ans : le meilleur âge !! Ô Insouciance :) Teens Movies= sexe + alcool + vomissements + plan foireux

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Everybody wants some !!
    BlogTheMovieFreak
    Le 08/10/2016
    13 critiques
    Une rentrée universitaire. De jeunes potaches en rut qui ne pensent qu’à s’amuser - comprenez : boire, danser, draguer les filles et plus si affinités - et déconner sans se soucier du lendemain… Voilà le programme d’un film qui, au premier abord, a tout du teenage movie yankee et rachitique du bulbe !

    Mais derrière la caméra de ce EVERYBODY WANTS SOME!, il y a Richard Linklater, cinéaste américain à l’étiquette « indé » sans être pénible pour autant, réalisateur de la trilogie BEFORE SUNRISE / SUNSET / MIDNIGHT avec Julie Delpy et Ethan Hawke, son acteur fétiche, et dont le dernier film concept BOYHOOD avait été un coup de cœur personnel il y a deux ans.

    Empruntant le titre du film à un morceau du groupe Van Halen, et situant EVERYBODY WANTS SOME!! comme une suite spirituelle de DAZED AND CONFUSED (GÉNÉRATION REBELLE en VF, sorti en 1993), Linklater n’a pas tenté de séduire le public ado en lui promettant du sexe, de la drogue et du rock ’n’ roll (tiens, ça me rappelle quelque chose ça…). Il a juste voulu résumer l’état d’esprit de jeunes gens de 18 ans, insouciant quant à l’avenir mais soucieux de profiter de la vie tant qu’il en est encore tant. « On veut tout et tout de suite!! » comme nous l’avons tous braillé un jour ou l’autre au même âge.
    En ce sens, Linklater ne nous ment pas sur la marchandise. Son film est léger, voire superficiel par moment. Et sera sûrement taxé de « film de mecs » par certaines d’entre vous. C’est vrai : si votre tasse de thé, mesdames, mesdemoiselles et vous aussi messieurs, se situe plus dans la prise de tête hexagonal pseudo-branchouille, cette virée entre potes US gazouillant du slip risque de vous rebuter. Elle peut même surprendre ceux qui, comme moi, ont été touché par la sensibilité, douce et grave à la fois, de BOYHOOD.

    Soyons clair, Richard Linklater évoque ici des moments qu’il a bien connu, situant le lieu et l’époque du film à des endroits et dates qu’il a traversé au même âge. Soit un regard tendre et et idéalisé d’une période heureuse, à l’aube des années 80 « toc et fric », encore ignorante des futures ravages du SIDA. Sans verser pour autant dans la thèse auteurisante excessivement rasante, EVERYBODY WANTS SOME!! n’exclut pas une certaine profondeur et une observation touchante de cette fratrie de jeunes gens encore bien naïfs mais plus attachants qu’il n’y paraît.

    Plus proche d’AMERICAN GRAFFITI que d’AMERICAN PIE, le film de Richard Linklater n’est ni une pochade décérébrée, ni un pensum intellectuel, ni une chronique (trop) nostalgique d’un temps que les moins de 20 ne peuvent pas connaître. Mais juste une sympathique tranche de vie, sans prétention, fidèle aux joies et travers d’une époque - en ce sens, le cinéaste est un maniaque de l’exactitude - et soutenue par une belle BO d’époque. Un bon petit film à regarder, bienvenue en ce début de saison automnale.

    (Découvrez la BO du film sur le blog !)

    Site web:  http://wp.me/p3EDja-29S
    Platinoch
    Le 08/10/2016
    66 critiques
    Un grand merci à Metropolitan FilmExport ainsi qu’à Cinetrafic pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « Everybody wants some !! » de Richard Linklater.

    « Tenez-vous prêts les mecs : votre carrière universitaire commence ici ! »

    Dans le Texas du début des années 1980, Jake intègre le campus dans lequel il va faire ses études. Il fait vite la connaissance de ses joyeux colocataires. Les jeunes gens, qui vont faire partie de l'équipe de base-ball du campus, pensent principalement à une chose : prendre du bon temps. Ainsi, leurs activités se réduisent-elles à quelques grandes thématiques : séduire les filles du campus, écumer les bars et danser dans les night-clubs. Jake, lui, n'est pas insensible au charme de Beverly, qui semble également l'avoir remarqué...

    « La veuve poignet ? C’est qui cette bonne femme ? »

    Avec une vingtaine de films au compteur en près de trente ans de carrière, le prolifique Richard Linklater s’est imposé comme une figure essentielle du cinéma indépendant américain. Réalisateur atypique, Linklater aura ainsi toujours laissé libre court à ses expérimentations, faisant entendre de film en film sa petite musique singulière. En marge de quelques apartés grand public (« Rock academy »), il sera ainsi principalement remarqué pour ses films conceptuels, à l’image de sa belle trilogie des « Before » (« Before sunset », « Before sunrise », « Before midnight), mettant en scène de façon naturaliste les longues discussions d’un couple à trois époques différentes de leur vie et de leur relation, ou encore de « Boyhood », filmant sur plus de douze années l’enfance et l’adolescence d’un jeune garçon. C’est d’ailleurs par ce dernier film que le réalisateur obtiendra (enfin !) la reconnaissance qu’il mérite, obtenant notamment un Golden Globe, l’Ours d’argent au Festival de Berlin ainsi que trois nominations aux Oscars. Il nous revient après seulement quelques mois d’absence avec « Everybody wants some !! », évocation en partie autobiographique de ses années d’étudiant.

    « Vous avez remarqué ? Quand on joue au base-ball on ne parle que de petites chattes. Et là, alors que nous sommes entourés de délicieuses jeunes femmes, vous ne parlez que de base-ball... »

    Cinéaste de la jeunesse et du temps qui passe, Richard Linklater a consacré une large partie de sa carrière à filmer l’insouciance de la jeunesse, la découverte de la liberté ou encore la beauté (et la fragilité) des premiers émois amoureux. A l’image du romantisme échevelée qui habitait la rencontre de deux inconnus dans « Before sunrise ». Teen-movie volontiers rétro, « Everybody wants some !! » est une balade nostalgique dans l’Amérique du début des années 80, qui sent bon la new-wave, les moustaches à la « Magnum » et les films de John Hughes. A l’évidence, il y a un lien de parenté entre « Génération rebelle » (1993) dans lequel le réalisateur suivait un groupe d’adolescents vivant leurs dernières heures de lycée et ce « Everybody wants some » qui s’intéresse aux premières heures d’un groupe d’étudiants découvrant les joies de leur campus universitaire et qui apparait comme le prolongement indirect du premier. Avec son regard bienveillant habituel, le réalisateur nous invite donc à suivre les aventures de ce groupe de jeunes gentiment immatures, forts-en-gueule et attachants qui expérimentent pour la première fois leur propre liberté et qui s’apprêtent à entrer de plein pied dans le monde des adultes. Entre beuveries, discussions plus intimes et concours de danse et de drague, on s’amuse beaucoup des péripéties potaches et de la maladresse de nos héros (notamment auprès de la gente féminine), de leur look (ah les années 80 et ses shorts moulants trop courts !) et de leurs travers. Mais surtout, on est forcément touché par la romance naissante entre Jake et la belle Beverly, toute en légèreté, symbole d’une entrée dans la maturité. On regrette seulement que le réalisateur ait étiré un peu trop son récit sur la longueur, multipliant les (longues) séquences de sports (et en particulier de base-ball) auxquelles le public européen sera certainement moins réceptif. Pour le reste, le film charme par sa fraicheur vivifiante.

    Le blu-ray : Le film est proposé en version originale américaine ainsi qu’en version française (les deux en 5.1). Des sous-titres optionnels français sont également proposés. Côté bonus , le film est accompagné d’un Juke-box pour connaître les titres des chansons de la bande-son, des scènes plus longues… ou en plus (plus de 25’), de reportages : « Recréer les années 80 », « Rickipedia », «Vidéos », « Les vrais joueurs savent danser ».

    Edité par Metropolitan FilmExport, « Everybody wants some !! » est disponible en DVD ainsi qu’en blu-ray depuis le 20 août 2016.

    Le site internet de Metropolitan FilmExport est ici. Sa page Facebook est ici.

    Retrouvez sur Cinetrafic des films sur les ados et post ados ainsi que quelques films à ne pas manquer.


    Site web:  http://www.toile-et-moi.fr/2016/09/everybody-wants-some.html
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites