Gebo et l'ombre

J'aime:
ma note
je suis fan
ajouter à mes films
ecrire mon avis/critique
recommander à mes amis
BANDE ANNONCE
VF

Gebo et l'ombre

UTILISATEURS
(3 pour 3 notes)
REALISATION:
ANNEE:
2012
PAYS:
France,Portugal
ACTEURS:
+ Fiche complète

Gebo et l'ombre : films proches

<
1
2
>
Affiche du film L&#039;Arbre et la forêt
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film
Affiche du film De force avec d&#039;autres
Film
pas de bande annonce Vous et ce film
Affiche du film Le Temps qui reste
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film
Affiche du film L&#039;Intrus
Film
pas de bande annonce Vous et ce film
Affiche du film Merci pour le chocolat
Film
pas de bande annonce Vous et ce film
Affiche du film Alice et Martin
Film
Voir la bande annonce Vous et ce film

Gebo et l'ombre: ADN

Emotions : Stimulant / envie de réfléchir | Contemplatif | Triste
Genres : Drame

Synopsis du Film Gebo et l'ombre

Malgré l’âge et la fatigue, Gebo poursuit son activité de comptable pour nourrir sa famille. Il vit avec sa femme, Doroteia, et leur belle-fille, Sofia, mais c’est l’absence de leur fils, João, qui occupe les esprits. Gebo semble cacher quelque chose à son sujet, en particulier à Doroteia, qui vit dans l’attente passionnée de leur enfant. De son côté, Sofia attend également le retour de son mari, tout en le redoutant. De manière soudaine, João réapparaît, tout bascule...

Photos du Film Gebo et l'ombre

Ajouter une photo du film Gebo et l'ombre

Extraits de films, bande-annonces

Vous pouvez ajouter un extrait de film de Gebo et l'ombre
584 Vues

Listes avec le Film Gebo et l'ombre

Ajouter une liste au film Gebo et l'ombre
1658 Films
67960 Vues
2 Favoris
202 Films
9452 Vues
1 Favoris
Les grands moments de cinéma sont souvent marqués par des grandes révélations de secrets entre des personnages clés. Pensez à la scène dans American Beauty où le père militaire ultra homophobe avoue à Kevin...
95 Films
7426 Vues
0 Favoris
Les relations père / fils jouent souvent un rôle important dans la constitution d'une personnalité. Elles sont souvent complexes et pleines de contradictions. Les personnages se positionnent...

vos dernières critiques de film

Ajouter une critique au film Gebo et l'ombre
Hallyne
Le 11/03/2013
14 critiques
Manoel de Oliveira, réalisateur portugais de 104 ans, réalise "Gebo et l'Ombre" qui n'est autre que du théâtre filmé. Une mise en scène simple et austère qui nous plonge dans un huis-clos assez sombre. L'absence d'un fils et d'un mari nécessite de nombreuse discussions au sein du foyer, quand celui-ci réapparaît soudainement.

Au fil d'une métaphore entre l'ombre et la lumière, on retiendra en effet la photographie troublante du film qui nous enferme dans une ambiance toute particulière ; le contraste entre les décors épurés et les dialogues offre une vision particulière du cinéma, qui laisse beaucoup de place à l'imaginaire, comme en lisant un livre.

Les comédiens interprètent leur texte d'une manière théâtrale, avec un casting par ailleurs assez âgé; Michael Lonsdale, Claudia Cardinale, Jeanne Moreau... La caméra reste adepte des plans figés. Ne cherchez donc pas l'action avec ce film, puisque le récit avance à son rythme! Tout l'art de maintenir l'histoire dans cette bulle temporelle et cependant réussit grâce à un scénario précis qui abordent de nombreux thèmes sur la vie et la famille, grâce notamment au portrait à la fois fort et obscur des personnages qui se dévoilent petit à petit. Le spectateur cherche à comprendre dans quoi il est embarqué!

"Gebo et l'ombre" n'est pas un film très divertissant en soi, car le théâtre filmé reste assez particulier, surtout dans cette ambiance morose, qui a parfois du mal à trouver une dynamique. On peut facilement rester hermétique face au contenu. Cependant le film reste une expérience intéressante sur les réflexions et les philosophies abordées par les personnages. L'évolution de la narration ouvre sur différents niveaux de lecture qu'apprécieront les fans du cinéaste.

Le DVD distribué par Epicentre films contient quelques bonus en dehors du film. On retrouve les traditionnelles filmographie, galerie photo et bande-annonce, sans beaucoup d'intérêt. Faute de proposer les commentaires du réalisateur, on retrouve l'avant-première à la Cinémathèque Française sur le travail du cinéaste, mais aussi deux interviews de Claudia Cardinale et Michael Lonsdale qui apportent quelques compléments intéressants sur le film.

Site web:  http://cineglobe.canalblog.com/
TweeterPan
Le 09/03/2013
26 critiques
Ceci est le récit d'une expérience. Ne connaissant absolument rien de l'œuvre de Manoel de Oliveira, j'ai tenté d'aborder avec un œil neuf et un courage à toute épreuve le dvd de Gebo et l'ombre. 90mn après, j'étais arrivé à une conclusion sans appel : Oliveira n'est pas fait pour moi.

Pourtant, les conditions d'un rendez-vous avec un film que je redoutais ardu étaient réunies : Michael Lonsdale, Claudia Cardinale et Jeanne Moreau au casting, et une intrigante histoire : Gebo vit avec sa femme Doroteia et leur belle-fille Sofia, attendant chaque jour des nouvelles de leur fils João. Dans la maison, le temps semble s'être arrêté, suspendu dans l'attente du retour du fils prodigue. Lorsque João réapparait, la vie des trois personnages s'en trouve bousculée.

Oui mais voilà : Oliveira excelle dans l'art des plans fixes. Sa caméra est statique, à l'instar des personnages. Elle compose de superbes tableaux, certes, mais auquel il manque un peu d'âme. Le travail du directeur de la photographie est mis à l'honneur par ses intérieurs sombres, à peine éclairés par la lueur d'une lampe à huile. L'unité de temps et de lieu est respectée à la lettre puisque dans une seule et même pièce, en temps réel, 5 personnages conversent.

Plus proche du théatre que du cinéma, cette conversation à 5 voix (plus une !) rappelle les pièces de Nathalie Sarraute (il s'agit d'ailleurs de l'adaptation d'une pièce de théâtre du début du siècle), comparaison honorable mais on est loin de ce que j'attends d'une œuvre filmée et, malgré ma bonne volonté, je suis resté hermétique au charme discret de cette tragédie oliveirienne.

Pour les adorateurs du patriarche Oliveira, une belle édition dvd distribuée par EpicentreFilms est disponible depuis le 5 mars 2013. En dehors des traditionnelles bandes-annonces et filmographies du réalisateur et des acteurs, cette édition comporte deux autres bonus : l'avant-première de la Cinémathèque Française de Paris (en présence de Costa Gavras et Serge Toubiana) ainsi que 13mn d'interviews de Claudia Cardinale, Leonor Silvera et Michael Lonsdale. Ces deux suppléments sont un complément indispensable du film : les points de vue des acteurs éclaire . Et puis c'est toujours un plaisir d'écouter le grand Michael Lonsdale évoquer les metteurs en scène qui l'ont dirigé. Si, comme moi, vous n'êtes pas séduit par le film, je vous invite à regarder ces interviews et ces échanges qui donnent des clefs pour apprécier une oeuvre austère, à lectures multiples.

En résumé, un bel objet pour les afficionados de Manoel de Oliveira (premier réalisateur centenaire en activité, tout de même !). Mais une œuvre bien trop hermétique pour pénétrer dans l'esprit du cinéaste. Une oeuvre à appréhender progressivement, à petits pas.


Site web:  http://moovymemoryz.com/
 Fermer Fermer